Accueil Skipper  Marin de l’année

Yannick Bestaven est élu Marin de l’année 2021 !

La cérémonie a eu lieu ce lundi 6 décembre à l’Olympia, à l’occasion du Nautic, le salon nautique de Paris.

Une consécration de plus pour le vainqueur du Vendée Globe qui rejoint un cercle prestigieux.

Voiles et Voiliers faisait partie du jury présidé par le navigateur et aventurier Guirec Soudée.

Une image contenant personne

Description générée automatiquement

Yannick Bestaven, élu marin de l’année. | JEAN-LOUIS CARLI/ALEA

Didier RAVON. Publié le 06/12/2021 à 22h30

Et à la fin, c’est Yannick Bestaven qui gagne ! Le skipper vainqueur du Vendée Globe le 28 janvier dernier après 80 jours, 3 heures, 44 minutes et 46 secondes seul en mer autour du monde a été élu dès le premier tour de vote et donc désigné Marin de l’année 2021.

Voiles et Voiliers faisait partie du jury, comme toujours depuis la naissance de cette distinction imaginée par l’ancien président de la fédération Jean-Pierre Champion, récemment décédé des suites d’une longue maladie.

Pour mémoire l’an dernier, en 2020, le titre de Marin de l’année n’avait pas été décerné pour cause de pandémie, la FFVoile avait alors nommé Franck Cammas comme « Marin de la décennie ».

Guirec Soudée président du Jury

Côté ambiance, quand les douze nominés au titre du marin de l’année sont annoncés fin novembre, ça ne tarde pas à gronder dans le petit milieu et sur les réseaux sociaux.

Il y a manifestement des oubliés.

Quid de Pierre Quiroga, Pierre Le Roy et Hugo Dhallenne, Sébastien Rogues et Matthieu Souben, Antoine Carpentier et Pablo Santurde del Arco, respectivement épatants vainqueurs de la Solitaire du Figaro, de la Mini Transat, de la Transat Jacques Vabre en Ocean Fifty et Class40 ?

Quid de Charlie Dalin et Paul Meilhat ayant dominé toute la saison, terminant deuxièmes de la Transat Jacques Vabre et remportant le championnat Imocan outre les « honneurs de la ligne » pour Charlie lors du dernier Vendée Globe ?

L’année a été exceptionnelle pour les marins tricolores dans toutes les disciplines

Le comité de sélection comprend sept membres de la Fédération Française de Voile.

Les nominés sont donc : Charline Picon, (médaille d’argent aux JO en RS : X et championne d’Europe pour la 5e fois), Yannick Bestaven (vainqueur du Vendée Globe), Camille Lecointre et Aloïse Retornaz (médaille de bronze aux JO en 470 et championnes d’Europe), les frères Thomas et Nicolas Goyard (le premier médaille d’argent aux JO en RS : X, le second champion d’Europe et du monde en iQFOiL et slalom PWA), Hélène Noesmoen (championne du monde et d’Europe en iQFOiL), Théo de Ramecourt (champion du monde et d’Europe en Kitefoil), Axel Mazella, (champion d’Europe et vice-champion du monde en Kitefoil), Arthur Guillebert (champion du monde Kite Freestyle), Pauline Courtois et son équipage (championnes du monde de match-racing), Franck Cammas et Charles Caudrelier (vainqueurs en Ultim de la Transat Jacques Vabre), tout comme Thomas Ruyant et Morgan Lagravière en IMOCA.

La voile et toute la voile

L’année a été une fois encore exceptionnelle pour les marins tricolores dans toutes les disciplines, et cette liste de nominés a été dévoilée alors que le premier Class40 n’avait pas encore atteint la Martinique lors de la Transat Jacques Vabre.

Jean-Pierre Champion à l’initiative du marin de l’année il y a vingt ans, aimait à dire « la voile et toute la voile ! », mais il faut bien reconnaître que c’est de plus en plus compliqué de choisir entre spécialistes océaniques et olympiques, ce que n’a pas nié Jean-Luc Denéchau, le président de la Fédération Française de Voile.

Une image contenant eau, extérieur, embarcation, transport

Description générée automatiquement

Maître Coq, l’Imoca de Yannick Bestaven vainqueur du Vendée Globe. | JEAN-MARIE LIOT/ALEA

Si les débats ont surtout tourné autour de la difficulté à choisir entre voile offshore et inshore au sein du jury présidé par Guirec Soudée, le « globe flotteur » toujours accompagné de sa fidèle poule Monique lors de ses aventures nautiques et qui vient d’acquérir le 60 pieds Imoca de Benjamin Dutreux avec lequel il souhaite disputer le Vendée Globe 2024, l’élection du vainqueur de ce Vendée Globe d’anthologie, a été assez limpide et unanime.

Tous les vainqueurs du Vendée Globe ont eu ce titre.. sauf François Gabart et Armel Le Cléac’h

À noter que dans ce jury regroupant des journalistes, des personnalités de la voile, on trouvait également deux anciens marins de l’année : Antoine Albeau, l’homme aux 25 titres de champion du monde en planche à voile, et Marie Riou, quadruple championne du monde de Nacra 17 et vainqueur de la Volvo Ocean Race. Yannick Bestaven, a été confortablement élu au premier tour devant Charline Picon et Nicolas Goyard. Le nouveau marin de l’année, décoré quelques heures auparavant par Emmanuel Macron de la Légion d’honneur, succède à Camille Lecointre et Aloïse Retornaz. Lors de cette distinction créée en 2001, tous les vainqueurs du Vendée Globe depuis cette date, ont été élus… sauf François Gabart et Armel Le Cléac’h.

Une image contenant texte, personne, homme, fenêtre

Description générée automatiquement

Autoportrait de Yannick Bestaven, en tête au cap Horn. | YANNICK BESTAVEN

Tous les marins de l’année depuis 2001

• 2001 : Michel Desjoyeaux

• 2002 : Olivier Backes et Laurent Voiron

• 2003 : Xavier Rohart et Pascal Rambeau

• 2004 : Faustine Merret

• 2005 : Vincent Riou

• 2006 : Lionel Lemonchois

• 2007 : Michel Desjoyeaux

• 2008 : Francis Joyon

• 2009 : Michel Desjoyeaux

• 2010 : Antoine Albeau

• 2011 : Jean-Pierre Dick

• 2012 : Franck Cammas

• 2013 : Franck Cammas

• 2014 : Loïck Peyron

• 2015 : Marie Riou et Billy Besson

• 2016 : Charline Picon

• 2017 : Thomas Coville

• 2018 : Charles Caudrelier

• 2019 : Camille Lecointre et Aloïse Retornaz

• 2020 : Franck Cammas (marin de la décennie)

• 2021 : Yannick Bestaven

MARIN DE L’ANNÉE YANNICK BESTAVEN VENDÉE GLOBE MAÎTRE CO

========================================================================================

Accueil Sport  Voile

Voile. Yannick Bestaven, vainqueur du Vendée Globe, élu Marin de l’année 2021 !

Fédération française de voile. À l’issue d’un débat animé, le vainqueur du Vendée Globe 2020-2021 a été élu, hier, par un jury de quinze spécialistes de la voile.

Il devance Charline Picon, médaille d’argent en planche à voile aux Jeux de Tokyo.

Une image contenant personne, extérieur, nuit

Description générée automatiquement

Yannick BESTAVEN le skipper du bateau Maitre Coq IV, vainqueur de la 9e édition du Vendée Globe 2020. | PHOTO : DAVID ADEMAS / OUEST-FRANCE

Ouest-France Jacques GUYADER. Publié le 06/12/2021 à 22h25

Au premier tour et haut la main. Hier, midi, Yannick Bestaven a été élu Marin de l’année de la Fédération française de voile par un un jury de 15 personnes. Présidé par le navigateur aventurier Guirec Soudée, venu sans sa poule Monique, il était composé de journalistes spécialisés dans la voile, de deux champions déjà distingués par le passé, Antoine Albeau (2010), 25 fois champion du monde de funboard, et Marie Riou (2013) multiple championne du monde de Nacra 17.

LIRE AUSSIYannick Bestaven : « On a réussi à embarquer tout le monde avec nous..»

Le vainqueur du Vendée Globe 2020, vit donc une double consécration, que le président de la République, Emmanuel Macron ignorait lui-même, hier en début de soirée, au moment de lui remettre la Légion d’Honneur, comme à Jean le Cam, au palais de l’Élysée.

Par tous les états

Jamais donné parmi les favoris au départ de l’épreuve, le 8 novembre, aux Sables d’Olonne, le Rochelais avait bien caché son jeu sur son Maître Coq, bateau de la génération 2016, équipé de petits foils.

Dans une course à rebondissement et au suspense insoutenable jusqu’aux derniers milles, Yannick Bestaven avait connu toutes les couleurs possibles du prisme des sentiments.

De l’angoisse du déroutement pour partir à la recherche de Kevin Escoffier, à la joie de prendre les commandes de la course à la sortie de l’Océan Indien puis de passer en tête le cap Horn, en passant par la frustration de voir toute son avance fondre comme neige au soleil le long du Brésil, avant de vivre l’exaltation d’une remontada dans l’Atlantique Nord pour finir par un coup de poker conduisant fiévreusement au jackpot de la victoire alors que deux concurrents ont déjà franchi la ligne avant lui.

Intelligence et sens marin

Le titre de Marin de l’Année récompense souvent le vainqueur du tour du monde en solitaire, les années d’arrivée.

« Vendée Globe over all » ? Pas forcément, puisqu’en 2013 François Gabart n’avait pas été distingué.

Hier, et sans trahir les délibérations du jury, il a distingué un marin qui a triomphé dans la plus grande épreuve de course au large au monde, en mettant dans son jeu, bien plus que de la supériorité technologique, surtout beaucoup d’intelligence et de sens marin.

Une image contenant personne, groupe, gens, foule

Description générée automatiquement

Yannick Bestaven avec ses enfants et une partie de son équipe dont Roland Jourdrain. | /DAVID ADEMAS / OUEST-FRANCE

Déjà gagner le Vendée Globe, c’est le terminer. Moi, je m’étais préparé à ça, j’avais mis l’accent sur la fiabilité et sur la connaissance du bateau.

J’avais une équipe autour de moi qui m’a beaucoup apporté, Roland Jourdain et son équipe, la mienne, Jean-Marie Dauris, Stan Delbarre, Ronan Le Goff, que des gens expérimentés.

Pour moi, la victoire c’était de le terminer. Avant de penser à un podium ou à la première marche.

Même si pour la prochaine édition en 2024, Yannick Bestaven bénéficiera d’un bateau neuf avec un potentiel plus important que le précédent, il restera comme celui qui a montré que la course à l’armement n’est pas suffisante pour espérer décrocher des lauriers.

Yannick Bestaven est incontestablement un grand marin. Il est celui de l’année 2021 à jamais.

Charline Picon 2e

Charline Picon 2e. La planchiste, médaillée d’or à Rio et d’argent à Tokyo cet été, a rivalisé avec Yannick Bestaven dans les débats avant de s’incliner dans l’urne.

Si, comme cela est souhaitable, avait existé deux titres de Marin de l’Année, l’un pour la course au large et l’autre pour la voile légère ou olympique, alors Charline Picon aurait mérité également d’être élue.

Voile La Rochelle Lorient Vendée Globe Saint-Malo Sport Les Sables-d’Olonne Route du Rhum

========================================================================================
Regate
.com

Yannick Bestaven, marin de l’année 2021 pour sa victoire sur le Vendée Globe

Une image contenant sombre, lumière, allumé, nuit

Description générée automatiquement

Le Marin de l’année 2021 a été révélé ce lundi 6 décembre lors d’une soirée à l’Olympia. Qui succède au duo Camille Lecointre & Aloize Retornaz ?

Chloé TorteratChloé Torterat Publié le 07-12-2021

Ce lundi 6 décembre 2021 se déroulait la soirée d’élection du marin de l’année.

Ils étaient 12 nominés en lice pour décrocher le prix annuel remis par la Fédération Française de Voile.

Lors d’une cérémonie de remise des prix qui s’est déroulée à l’Olympia, le jury – présidé par le navigateur et aventurier – Guirec Soudée, a récompensé le vainqueur du Vendée Globe 2020-2021, Yannick Bestaven.

« Il y a pas mal de beaux noms sur ce trophée. C’est un honneur pour moi de me retrouver sur cette liste de grands marins. Ma victoire dans le Vendée Globe, c’est beaucoup de travail, de temps passé sur l’eau et de préparation.

On fait de la course en solitaire, mais on ne fait rien seul.

Ce trophée, je le dédie à mes partenaires, mon équipe, ma famille et mes proches » a déclaré le navigateur.

Le skipper de l’IMOCA Maitre Coq a décroché au premier tour 12 sur 17 voix.

Charline Picon, double médaillée olympique en planche à voile en a décroché 4 et Thomas Goyard, champion d’Europe et champion du monde d’IQFoil, 1 vote.

Yannick Bestaven, marin de l'année 2021

Yannick Bestaven, marin de l’année 2021

Avant la remise des prix, Yannick Bestaven s’est vu remettre la Légion d’honneur – tout comme Jean Le Cam – par le président de la République, Emmanuel Macron.

« Je suis extrêmement honoré d’avoir reçu les insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur qui est une marque prestigieuse de reconnaissance. Ça a été un moment solennel et émouvant que j’ai eu la chance de partager avec mes partenaires, mon équipe, ma famille mais aussi avec d’autres skippers. »

Cette cérémonie a été l’occasion de récompenser 29 champions de l’année dans différentes disciplines de la voile avec le Trophée des Champions.