Accueil Sport de glisse et voile légère  windsurf

C’était le tout premier événement international pour la future planche à voile des Jeux Olympiques de Paris en 2024, l’iQFoil.

Sur le Lac Silvaplana en Suisse, Nicolas Goyard chez les hommes et Hélène Noesmen chez les femmes ont remporté le Championnat du Monde FormulaFoil qui a rassemblé près de 200 windsurfers, du 17 au 21 août. Un autre Français, Pierre Mortefon, a décroché la médaille de bronze.

Nicolas Goyard, premier Champion du Monde de FormulaFoil. Chez les femmes, c’est une Française, Hélène Noesmen, qui a décroché le titre. | SALING ENERGY / ENGADINWIND

Voiles et Voiliers. Publié le 22/08/2020

Les Français représentaient un quart des concurrents ! Après une longue attente liée à l’épidémie de Coronavirus, les meilleurs windsurfers de la planète ont enfin pu goûter aux plaisirs de la compétition au niveau international. Pour l’occasion les Français ont été nombreux à rejoindre les Alpes Suisses et plus précisément le Lac Silvaplana, situé à quelques encablures seulement de celui de Saint-Moritz. Sur près de 200 participants, femmes et hommes, 50 étaient Français, et ils ont brillé.

VOIR AUSSI :

VIDÉO. La Bretagne Nord, petit paradis du Windfoil : la preuve avec ces superbes images !

VIDÉO. Windsurf. Une minute de plaisir sur foil avec Thomas Goyard en Nouvelle-Calédonie

Hélène Noesmoen, la toute première Championne du Monde de FormulaFoil. | SAILING ENERGY / ENGADINWIND 2020

Hélène Noesmoen : « C’était ma première régate en foil et je ne savais pas ce que cela allait donner »

Chez les femmes, Hélène Noesmoen a remporté le titre mondial avec brio. « C’est vraiment top, c’était ma première régate en foil et je ne savais pas ce que cela allait donner », explique-t-elle. « On s’est bien régalé toute la semaine, les conditions étaient super. Mon objectif était de monter sur la plus haute marche du podium et ça fait vraiment plaisir de le réaliser. J’espère faire aussi bien la semaine prochaine sur le championnat d’Europe. »

Très inspiré et rapide, Nicolas Goyard n’a pas fait de cadeaux à ses concurrents. | SAILING ENERGY / ENGADINWIND 2020

Nicolas Goyard : « J’étais clairement un cran au-dessus au niveau speed »

Du côté des hommes, Nicolas Goyard n’a pas fait dans le détail.

« Je suis très content, c’est beau, je suis heureux. La semaine s’est bien passée, je n’ai pas eu de doute, j’étais serein car j’étais clairement un cran au-dessus au niveau speed. J’ai déjà hâte d’être la semaine prochaine pour le championnat d’Europe de IQFoil où je vise aussi le titre. »

Pierre Mortefon, le Champion du Monde de Slalom en Funboard l’an passé, empoche une belle médaille de bronze, juste devant un certain Thomas Goyard (5e), le sélectionné Français en RS : X pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2021. Chez les Jeunes Lola Sorin et Fabien Pianazza ont décroché les titres de Champions du Monde, soulignant d’autant plus leurs statuts de fers de lance de cette nouvelle génération de « Windfoilers » Français.

Une grande première pour l’iQFoil, le futur support des JO de Paris 2024

Ce premier Championnat du Monde a offert des régates spectaculaires. | SAILING ENERGY / ENGADINWIND 2020

Le Championnat du Monde FormulaFoil a attiré tous les regards des suiveurs car il accueillait un grand nombre de concurrents en iQFoil, la future planche des Jeux Olympiques après les JO de Tokyo 2021. Cette découverte en compétition internationale avait été bien anticipée côté Français avec plusieurs stages organisés au préalable en sortie de confinement pour permettre aux athlètes d’apprivoiser ce nouvel outil volant.

On pourra se faire une idée plus précise de cette nouvelle hiérarchie avec le Championnat d’Europe d’iQFoil qui s’ouvre ce dimanche sur ce même plan d’eau du Lac Silvaplana. Les Français auront l’occasion d’y briller une nouvelle fois.

(Source : Fédération Française de Voile)