Accueil Course au large  Transat Jacques Vabre

Erwan Le Roux et Xavier Macaire vont prendre le départ de la Transat Jacques Vabre à bord de leur Ocean Fifty Koesio.

Avec un Erwan Le Roux habitué à remporter les transatlantiques dans lesquelles il s’engage et un Xavier Macaire considéré comme l’un des fleurons de la course au large, le courant est passé et leur trimaran est parfaitement affûté pour un podium.

Reste la course. Comment ça se passera ?

Cette vidéo de 4 minutes montre comment les choses devraient se passer à bord.

Une image contenant texte, ciel, eau, extérieur

Description générée automatiquement Une image contenant texte, clipart

Description générée automatiquement

« Koesio a vraiment du potentiel, au moins pour le portant » explique volontiers Xavier Macaire. | JEAN-MARIE LIOT / ALEA / KOESIO

Voiles et Voiliers. Publié le 05/11/2021 à 08h57

De la naissance de ce duo Erwan le Roux / Xavier Macaire, il convient de donner la parole au second qui expliquait quelques jours avant le départ à Voiles et voiliers que « quand il (Erwan Le Roux – N.D.L.R.) m’a appelé au printemps dernier pour faire partie de son équipe et de partir avec lui sur la Transat, j’ai accepté tout de suite ».

On a des profils différents mais complémentaires

« Je pense qu’il a vu en moi quelqu’un de sérieux, compétent, compétiteur et humainement compatible.

Mon approche de Figariste, de perfectionniste en monotypie pour faire la petite différence au plus haut niveau peut être intéressante pour lui.

Si je n’ai pas beaucoup d’expérience en multicoque, au final, on a des profils différents mais complémentaires ».

LA VIDÉO D’UNE NAVIGATION À BORD DE KOESIO CI-DESSOUS :

www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01164585/src/qxlr03f/zone/1/showtitle/1/

Crédit vidéo : Transat Jaques Vabre /Team Koesio

VOIR AUSSI :

Transat Jacques Vabre. Xavier Macaire : « Je pense que nous sommes dans une bonne dynamique »

ENTRETIEN. Erwan Le Roux, cash : « On ne veut plus dépendre des organisateurs de grandes courses »

Et quand on demande au même Xavier Macaire comment il a réussi à « apprivoiser » Koesio, un plan VPLP sorti des chantiers Persico Marine l’an dernier, ce dernier précise, toujours modeste, que « ça n’a pas été compliqué, en fait. Cet Ocean Fifty est récent.

Un bateau assez prometteur qu’Erwan a déjà fait beaucoup évoluer ».

C’est un bateau relativement simple… Il a vraiment du potentiel

« Ayant navigué dessus en juin et juillet, j’ai donné mon avis sur certains points.

Après un gros chantier au mois d’août il y a donc eu pas mal d’améliorations.

C’est un bateau relativement simple, avec un poste de manœuvre bien protégé.

Il est surtout le plus léger de la flotte avec des coques assez tendues.

Il a vraiment du potentiel, au moins pour le portant » conclut Xavier Macaire.

TRANSAT JACQUES VABRE KOESIO ERWAN LE ROUX XAVIER MACAIRE OCEAN FIFTY

LE HAVRE TRIMARAN