Accueil Course au large  Transat Jacques Vabre

Ce bateau navigue deux fois et demi plus vite que le vent ! En tête de la Transat Jacques Vabre avec Franck Cammas, Charles Caudrelier a filmé une vidéo incroyable.

On y voit le trimaran Edmond de Rothschild lancé à 40 nœuds dans seulement 16 nœuds de vent réel !

Mais c’est trop pour Charles Caudrelier qui explique que les deux skippers ont fixé une limite à 38 nœuds… et donc qu’il doit trouver le moyen de ralentir !

Une image contenant extérieur, ciel, eau, jour

Description générée automatiquement Une image contenant texte, clipart

Description générée automatiquement

Ce bateau file deux fois et demi plus vite que le vent ! Cammas et Caudrelier ont décidé que c’était trop à ce moment de la course ! | ÉLOI STICHELBAUT – POLARYSE – GITANA

Bruno MÉNARD. Modifié le 19/11/2021 à 12h15

« Ralentir le bateau, il n’y a qu’en multicoque qu’on fait ça ! »

Cette vidéo tournée par Charles Caudrelier à bord du Maxi Edmond de Rothschild qu’il mène avec Franck Cammas en tête de la Transat Jacques Vabre est un document exceptionnel, à plus d’un titre.

Le bateau ne demande qu’à filer à 42 ou 43 nœuds…

D’abord parce qu’on y voit le Maxi Edmond de Rothschild lancé à fond sur mer plate, à une vitesse folle et sans effort apparent, comme un tapis volant.

Ensuite pour les explications de Charles Caudrelier qui raconte entre autres qu’il doit essayer de ralentir, parce que Franck Cammas et lui se sont donné une limite à 38 nœuds, « alors que le bateau ne demande qu’à filer à 42 ou 43 nœuds » !

Ce bateau fonce deux fois et demi plus vite que le vent !

Regardez bien aussi l’écran du répétiteur (le « compteur » du bateau) filmé par Charles Caudrelier.

À un moment de la vidéo, en haut à gauche la vitesse du bateau monte à 40 nœuds, alors qu’en bas à droite la case TWS (true wind speed = vitesse du vent réel) indique seulement 16 nœuds !

Les multicoques en général et celui-ci en particulier sont de fabuleuses machines à fabriquer du vent apparent (celui avec lequel marchent les voiliers, qui est l’addition du vent réel et du vent vitesse engendré par le déplacement, pour faire simple), voici la preuve incontestable en image.

Juché sur ses foils et appendices porteurs le trimaran Edmond de Rothschild, à ce moment-là, navigue deux fois et demi plus vite que le vent ! Incroyable…

Une image contenant texte, four

Description générée automatiquement

En haut à gauche la vitesse du bateau : 40 nœuds. En bas à droite la vitesse du vent réel : 16 nœuds. Hallucinant ! | CHARLES CAUDRELIER

Ne ratez rien de chaque mot de Charles Caudrelier quand il explique pourquoi et comment il doit tenter de ralentir ce bateau fabuleux qu’est le Maxi Edmond de Rothschild.

Au passage, ce même voilier a couvert la distance ahurissante de 770 milles ces dernières 24 heures, soit 1 426 kilomètres terriens.

Ce qui veut dire que ce ne sont pas seulement des pointes de vitesses, mais de très hautes moyennes (au-delà de 32 nœuds) tenues sur des heures et même des jours entiers.

Tendez l’oreille encore pour entendre Charles Caudrelier ne pas du tout vendre la peau de l’ours avant l’arrivée de cette Transat Jacques Vabre et chuchoter que même avec plus de 400 milles d’avance, les autres pourraient bien revenir…

LA NOUVELLE VIDÉO ICI :

https://www.youtube.com/watch?v=htsl8zWRHPM&ab_channel=ScanVoile

VOIR AUSSI :

La cartographie en direct de la Transat Jacques Vabre

VIDÉO. Transat Jacques Vabre. Deux minutes à bord du Maxi Edmond de Rothschild lancé à 36 nœuds !

Crédit Vidéo : Charles Caudrelier – Maxi Edmond de Rothschild – Gitana

TRANSAT JACQUES VABRE CHARLES CAUDRELIER EDMOND DE ROTHSCHILD FOILER

FRANCK CAMMAS ULTIM 17