Source:

 

  © Y.Zedda/BPCE

Vers un tour du monde en solitaire, en multicoque et en flotte

Ultimes / mardi 03 décembre 2013 

Banque Populaire, Macif et Sodebo, armateurs de longue date dans la voile, se rassemblent pour créer le Collectif Ultim. Leur but : un programme de courses sur 4 ans réservé aux multicoques de 80 pieds et plus, pour aller au contact d´un large public qui rêve d´aventures extrêmes voire ultimes…

Banque Populaire, Macif et Sodebo se rassemblent aujourd’hui  pour créer le premier collectif d’armateurs : le Collectif Ultim. Par cette démarche, ils confirment leur volonté commune d’innover, de relever de nouveaux défis et de construire un programme de courses, avec l’objectif d’une aventure autour du monde en solitaire, en multicoque et en flotte dès 2017.

L’aventure autour du monde à partager avec le plus grand nombre… sur ces multicoques de 80 pieds et plus, tel est le leitmotiv de cet engagement. Les armateurs en sont convaincus ; leurs marins, Armel Le Cleac’h, François Gabart et Thomas Coville aussi. Ensemble, ils sont prêts à relever ce nouveau défi et à s’en donner les moyens. Ils espèrent ainsi faire briller les yeux de celles et ceux qui espéraient de longue date la mise en place de ce challenge et comptent désormais convaincre ceux qui voudront s’aligner à leurs côtés pour grossir les rangs.

Le Collectif Ultim s’est donné pour objectif de travailler à la mise en place d’un programme sur 4 ans, appelé Challenge Ultim qui intégrerait un tour du monde en solitaire et au minimum une course intermédiaire, les autres années. Le format requis pour ces courses serait du solo ou du double. Rejoindre le collectif pour un armateur suppose que son bateau soit maniable sans assistance électrique ou hydraulique et puisse s’aligner au moins au départ d’une course par an.

Ils ont dit

Armel Le Cleac’h, skipper de Banque Populaire : “Je suis heureux de la dynamique qui est en train de naître, qui va permettra à ces formidables bateaux de se confronter et ainsi, de nous offrir de nouvelles aventures.”

François Gabart, skipper de MACIF : “C’est un nouveau défi à relever pour faire grandir nos rêves et les partager avec le plus grand nombre.

Thomas Coville, skipper de Sodebo : “Cette dynamique collective est une chance unique pour promouvoir les fondamentaux véhiculés par la course au large : liberté, engagement, partage.

© Thierry Martinez/Sea&Co