CARDIO-VASCULAIRE HTA  –  Par Alexandra Verbecq le 15-07-2022

Une image contenant intérieur, jauge

Description générée automatiquement egora.fr

De nouveaux traitements, actuellement en cours de développement et de recherche, ciblent différentes voies de la PA.

La modulation de l’expression génique impliquée dans la régulation de la PA en utilisant de petits ARN interférents (small interfering RNA, siRNA) constitue une approche originale et une possible grande avancée thérapeutique.

Administrés par injection sous-cutanée et transportés au niveau hépatique, ces siRNA inhibent la synthèse de l’angiotensinogène, précurseur de l’angiotensine I et II.

Pour le Pr Philippe Van de Borne (Hôpital Érasme, Bruxelles) : « Cette thérapie est intéressante car elle permet de réduire la production d’angiotensinogène d’environ 98% et cette réduction persiste jusqu’à six mois après l’administration.

L’effet hypotenseur de ces siRNA est contrecarré par une augmentation réactionnelle des taux de rénine, augmentant plusieurs centaines de fois par rapport aux valeurs habituelles.

Le peu d’angiotensinogène restant sera finalement quand même converti en angiotensine II, et l’effet de ce siRNA est comparable à un traitement hypotenseur conventionnel.

L’ajout d’un inhibiteur des récepteurs de l’angiotensine amplifie toutefois très nettement la réduction de la PA ». La question de « trop » bloquer le système rénine-angiotensine durant des périodes prolongées a été débattue.

En effet, un patient traité par un siRNA pourrait développer une hypotension excessive en présence d’une déshydratation aigue (gastro-entérite, une hémorragie, …) suite à l’inhibition irréversible de la production d’angiotensinogène.

Différentes présentations précliniques ont toutefois montré que l’administration de NaCl, d’agonistes des récepteurs de l’aldostérone permettent de rétablir la PA en présence d’un siRNA de l’angiotensinogène.

« Il semble donc finalement que les siRNA ne comportent pas beaucoup de risques d’hypotension sévère et irréversible.

Ceci nécessitera bien sûr encore beaucoup d’études cliniques » complète le spécialiste…

Pour lire la suite 🡺 Vers de nouveaux antihypertenseurs | egora.fr

Ou écrivez-moi 🡺 gacougnolle@gmail.com