HÔPITAUX / CLINIQUES  – Par Marion Jort le 11-10-2019

https://www.egora.fr/sites/egora.fr/files/styles/290x200/public/visuels_actus/medicament-enfant_3.jpg?itok=PPCGuRRT egora.fr

D’après une enquête de la Drees publiée jeudi 10 octobre, 27 % des passages aux urgences concernent les patients de moins de 15 ans, principalement pour de la traumatologie, des troubles gastro-entérologiques et respiratoires.

Dans une enquête nationale portant sur les structures d’urgences hospitalières basée sur les chiffres de 2013 et publiée jeudi 10 octobre, la Drees dévoile que les enfants de moins de 15 ans concernent plus d’un quart des passages aux urgences (27 %). L’étude note que leur taux de recours est ainsi plus élevé que celui des autres groupes d’âges, excepté celui de 85 ans ou plus.

La traumatologie, premier motif de recours chez les enfants de 6 mois à 14 ans

49 % des motifs de prise en charge des enfants de 6 mois à 14 ans aux urgences concernent la traumatologie, soit 1 enfant sur 2. Ce chiffre grimpe même à 60 % pour les enfants de 5 ans, alors qu’il chute à 35 % pour les 15-74 ans. Les autres motifs de prise en charge dans cette tranche d’âge concernent la fièvre (10 %) et dans une moindre mesure, les recours cardiologiques ou neurologiques (4 %).

Les enfants de 6 mois à 14 ans se présentent souvent tardivement aux urgences, entre 17 h et 21 h. Un créneau qui correspond à la plus faible disponibilité des médecins généralistes et à l’approche de la nuit, source d’inquiétudes pour les parents.

Leur prise en charge est enfin très rapide, note la Drees. La probabilité pour que leur passage dure plus de 3 heures est inférieure à 40 %.

Prise en charge des nourrissons

6 % des enfants de moins de 15 ans accueillis aux urgences sont des nourrissons de moins de 6 mois. Leurs principaux motifs de passage sont les pleurs incoercibles, les troubles alimentaires, la fièvre et les sifflements respiratoires.

Leur délai d’attente est également très court : un enfant sur 5 de moins de 6 mois attend moins d’une heure entre son enregistrement et le début des soins. Une prise en charge rapide, souligne l’étude, du fait de la grande vulnérabilité des nourrissons.

https://www.egora.fr/sites/egora.fr/files/styles/90x66/public/visuels_actus/buzynnn_25.jpg?itok=-zTo7gAI“Mais c’est quoi, seulement quatre enfants qui meurent de la rougeole ?” Buzyn indignée par les propos de Rivasi

https://www.egora.fr/sites/egora.fr/files/styles/90x66/public/visuels_actus/poing-boxe.jpg?itok=RFz9PfLP“Venez voir mon fils immédiatement” : le jour où j’ai été mis KO par le crochet d’un papa violent

https://www.egora.fr/sites/egora.fr/files/styles/90x66/public/visuels_actus/bebe-colere_0.jpg?itok=4H9R-RZcAllo papa bobo : une interne en croisade contre les pères largués aux urgences