Par Jean-Louis Schlienger (CHU Hautepierre, Strasbourg)

L’agriculture biologique (AB) suscite de plus en plus l’intérêt des consommateurs qui aspirent à une alimentation plus saine alors que sa vocation première est de préserver l’environnement. La supériorité de la qualité des produits « bio » d’un point de vue nutritionnel, sanitaire et gustatif fait l’objet d’une cacophonie que deux anciens directeurs de recherche de l’INRA, académiciens de surcroît, ont tenté de clarifier en actualisant un précédent rapport de l’AFSSA datant de 2003 en prenant en compte tous les articles parus depuis sur ce sujet.

D’un point de vue nutritionnel, il n’existe aucune différence marquante entre les produits bio et les produits issus de l’agriculture conventionnelle (AC). Les céréales bio sont plus pauvres en protéines et les légumes AC sont parfois plus riches en nitrates, dont la toxicité n’est plus à l’ordre du jour. Les légumes et les fruits bio se singularisent par une teneur plus élevée en vitamine C et en polyphénols, avec un apport moindre en caroténoïdes mais n’ont pas d’effet différent sur le statut anti-oxydant sanguin.
Les produits bio d’origine animale sont souvent plus riches en acides gras poly-insaturés. Les résidus des produits phytosanitaires sont en général plus élevés dans les produits AC mais à des taux 95% inférieurs à ce qui est acceptable.

Au total, ces quelques différences qualifiées de minimes n’ont aucun impact significatif sur la nutrition et la santé. Les produits bio, dont la contribution moyenne à l’alimentation des Français est faible (< 2%), ne peuvent être considérés comme des « aliments-santé » et ne peuvent prétendre détrôner les produits AC sur ce plan. Reste le débat sur les propriétés sensorielles qui dépendent avant tout du stade de maturité, de la fraîcheur et de la variété ou de la race… Reste aussi la vigilance à exercer contre l’emploi abusif de produits phytosanitaires…

 
Date de publication : 05-07-2010
Article commenté :
Le point sur la valeur nutritionnelle et sanitaire des aliments issus de l’agriculture biologique
Guegen L, Pascal G
Cah Nut Diet 2010, doi : 10.1016/j.end.2010.02.002
Retrouvez l’abstract en ligne