Revue de presse Mediscoop du 07-12-2021

Traitement hormonal de la ménopause et mortalité Une image contenant texte

Description générée automatiquement

Par le Dr Sophie Florence (Paris) [Déclaration de liens d’intérêts] – Date de publication : 7 décembre 2021

Le traitement substitutif de la ménopause par hormonothérapie combinée semble associé à une diminution du risque de mortalité toutes causes confondues de 9%.

Des chercheurs britanniques ont réalisé une étude de cohorte rétrospective pour évaluer l’effet du traitement hormonal substitutif par œstrogènes seuls et par œstroprogestatifs combinés sur la mortalité dans la population générale et par classes d’âge, chez des femmes en bonne santé, âgées de 46 à 65 ans lors de la prescription initiale.

Ils viennent de publier leurs résultats dans la revue BJOG: An International Journal of Obstetrics and Gynaecology.

Les auteurs ont voulu mesurer l’effet d’un traitement hormonal substitutif (THS) à base d’œstrogènes seuls et combinés sur les risques de mortalité globale par âge chez les femmes en bonne santé âgées de 46 à 65 ans lors de la première prescription.

Ils ont utilisé la base de données de soins primaires : The Health Improvement Network (THIN) au Royaume-Uni (1984-2017) et ont comparé 105.199 utilisatrices de THS (cas) à 224.643 non-utilisatrices (contrôles) appariées sur l’âge et la pratique générale.

Les analyses étaient ajustées pour l’âge au premier traitement, la cohorte de naissance, le diabète de type 2, l’hypertension et le traitement de l’hypertension, les maladies coronariennes, l’ovariectomie, l’hystérectomie, l’indice de masse corporelle, le tabagisme et le niveau de vie.

Au total, 21.751 femmes sont décédées sur un suivi moyen de 13,5 ans par participant, dont 6329 utilisatrices et 15.422 non-utilisatrices.

Le risque relatif ajusté de mortalité globale toutes causes confondues chez les utilisatrices de THS combinées était de 0,91 (IC 95%=[0,88-0,94]) et chez les utilisatrices d’œstrogènes seuls était de 0,99 (IC 85%=[0,93-1,07]) par rapport aux non-utilisatrices.

Référence : Akter N, Kulinskaya E, Steel N, Bakbergenuly I. – The effect of hormone replacement therapy on the survival of UK women: a retrospective cohort study 1984-2017. BJOG. 2021 Nov 12. doi: 10.1111/1471-0528.17008.

Retrouver l’abstract en ligne