Revue de presse Mediscoop du 28-09-2021

Stigmatisation liée au poids dans les soins primaires Une image contenant texte

Description générée automatiquement

Par le Dr Sophie Florence (Paris) [Déclaration de liens d’intérêts] – Date de publication : 28 septembre 2021

La stigmatisation des personnes obèses par les médecins généralistes en Allemagne semble trop fréquente et nécessite d’accroître leurs connaissances afin de mieux guider la prise en soins des personnes en surpoids.

Des chercheurs allemands ont publié les résultats d’une étude descriptive transversale évaluant les attitudes et pratiques des médecins envers les patients souffrant d’obésité.

L’obésité est l’un des problèmes de santé les plus fréquents, nécessitant une action urgente car elle fait partie intégrante du traitement de l’ischémie coronarienne, de la dysfonction érectile, du syndrome des apnées du sommeil, de l’hypertension artérielle, du diabète de type II, de la gonarthrose…

Premiers contacts dans le système de soins, les médecins généralistes (MG) sont cruciaux pour le succès de la prise en charge du surpoids et de l’obésité.

L’objectif de l’étude était d’évaluer la pratique et les attitudes envers les patients obèses en soins de santé primaires en Allemagne.

Les auteurs ont analysé les données de base de l’essai INTERACT qui visait à évaluer une procédure courte de prise en charge de l’obésité en consultation de médecine générale basée sur 5 conseils (ouvrir le dialogue, rechercher les comorbidités, établir les options thérapeutiques possibles, déterminer les objectifs de perte de poids et suivre le patient durant le processus thérapeutique).

Au total, 47 médecins ont évalué la qualité des soins médicaux pour les patients obèses en Allemagne comme inférieure à la moyenne.

Le score de la Fat Phobia Scale (FPS) a révélé une valeur de 3,70, montrant que les attitudes des médecins généralistes envers les patients obèses sont stigmatisantes.

Un âge plus jeune, le sexe masculin et un nombre plus faible d’orientations vers des spécialistes étaient associés à des niveaux plus élevés d’attitudes stigmatisantes.

Les auteurs concluent sur l’importance de l’information des médecins.

Référence : Schwenke M, Luppa M, Pabst A et al. – Attitudes and treatment practice of general practitioners towards patients with obesity in primary care. – BMC Fam Pract. 2020 Aug 17;21(1):169.

Retrouvez l’abstract en ligne