Actualités  –  publiée le 7/02/2023 par Équipe de rédaction Santélog

JAHA

La septicémie augmente considérablement le risque d'insuffisance cardiaque et de ré-hospitalisation -dans les 12 ans (Visuel Adobe Stock 125291000)Une image contenant texte

Description générée automatiquement

Cette équipe de cardiologues de la Mayo Clinic (Rochester, Minnesota) alerte : la septicémie augmente le risque d’insuffisance cardiaque et de ré-hospitalisation -dans les 12 ans.

Ces données présentées dans le Journal of the American Heart Association (JAHA) engagent tous les patients, hospitalisés pour   un sepsis à faire suivre sur le long terme leur santé cardiovasculaire.

La septicémie est l’une des principales causes d’hospitalisation et de décès dans le monde.

Chaque année aux États-Unis, environ 1,7 million de personnes développent une septicémie et on estime que la septicémie serait à l’origine d’1 décès sur 5 dans le monde.

Cette réponse immunitaire extrême à une infection de la circulation sanguine peut en effet se propager dans tout le corps et entraîner une défaillance des organes et le décès.

L’étude révèle que les personnes qui ont développé un sepsis ont ensuite un risque de ré-hospitalisation toutes causes confondues accru de 38 % et un risque de ré-hospitalisation accru de 43 % pour cause cardiovasculaire -que les patients hospitalisés sans sepsis.

Chez les patients avec sepsis, le risque de développer une insuffisance cardiaque après leur sortie de l’hôpital est accru de 51 % et leur taux de décès de 27% …

Le sepsis, un facteur et précurseur d’événement cardiovasculaire

L’auteur principal, le Dr Jacob C. Jentzer, professeur de médecine cardiovasculaire à la Mayo Clinic, rappelle que l’infection peut être un déclencheur d’infarctus du myocarde -ou crise cardiaque- mais aussi prédisposer les patients à d’autres événements cardiovasculaires, soit directement pendant l’infection, soit plus tard lorsque les effets associés sur le corps favorisent une maladie cardiovasculaire progressive.

Son équipe précise pour la première fois la force de l’association entre la septicémie pendant l’hospitalisation et le risque de décès après la sortie de l’hôpital.

L’étude analyse les données de plus de 2 millions de patients couverts par Medicare, ayant survécu à une hospitalisation non chirurgicale de 2 nuits ou plus entre 2009 et 2019.

Pour lire la suite ? SEPTICÉMIE : Un risque très accru d’insuffisance cardiaque | santé log (santelog.com)

Ou m’écrire à ? gacougnolle@gmail.com