Source: Santé Log

Santé de l’ENFANT: Moins de sédentarité ou plus d’activité, quelle priorité?

 

Physiologie appliquée, nutrition et métabolisme

                        La question est posée pour les enfants, principalement, par ces chercheurs de l’Ontario. Selon leur étude, la pratique d’une activité physique d’intensité au moins modérée est plus importante pour la santé cardio-métabolique de l’enfant que l’ensemble du temps de sédentarité. Ce qui, précisent-ils n’enlève rien aux effets très spécifiques du temps d’écran sur le risque de maladie cardiovasculaire. Leurs conclusions viennent d’être publiées dans la revue Physiologie appliquée, nutrition et métabolisme.

Les chercheurs de l’Institut de recherche du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO), dans le cadre d’une recherche interuniversitaire rassemblant l’Université d’Ottawa, l’Université de Montréal, l’Université McGill et l’Université Laval, ont regardé la relation, chez 536 petits participants âgés de 8 à 10 ans -et dont au moins un des parents biologiques était obèse- entre le risque de maladie cardiovasculaire et le temps consacré à une activité physique d’intensité modérée à vigoureuse ou à un comportement sédentaire. Les différents facteurs tour de taille, tension artérielle systolique et diastolique, triglycérides à jeun, cholestérol de haute densité, taux de glucose ont été mesurés.

  • Des taux élevés d’activité physique d’intensité modérée à vigoureuse s’avèrent associés à des concentrations de triglycérides à jeun, à une tension artérielle sanguine et à un tour de taille moindres et à un plus haut taux de cholestérol HDL, quel que soit le temps de sédentarité.
  • En revanche, la tension artérielle diastolique est associée au le temps de sédentarité mais le lien n’est plus statistiquement significatif après prise en compte de l’activité physique.
  • Le temps d’écran auto-déclaré est corrélé au tour de taille et inversement associé au niveau de cholestérol HDL (« le bon »), indépendamment de l’activité physique.
  • Le type d’activité sédentaire (c.-à-d. le temps devant un écran) semble plus important que le temps consacré aux activités sédentaires en ce qui concerne le risque cardio-métabolique.
  • Conclusion, chez l’enfant, le temps consacré à une activité physique modérée à vigoureuse serait plus important pour la santé cardio-métabolique que le temps de sédentarité.

La pratique d’une activité physique régulière est probablement plus importante, pour prévenir le risque de maladie cardiovasculaire chez l’enfant, qu’une restriction du temps passé assis conclut le Dr Jean-Philippe Chaput, professeur à l’Université d’Ottawa et auteur principal de l’étude. Mais cependant l’auteur appelle à accroître la participation à l’activité physique ET à réduire le temps passé devant un écran.

Source:  Physiologie appliquée, nutrition et métabolisme 10.1139/apnm-2012-0382

Combined associations between moderate to vigorous physical activity and sedentary behaviour with cardiometabolic risk factors in children

– Communiqué Les enfants devraient-ils passer moins de temps assis, ou plus de temps à bouger? Une recherche du CHEO nous éclaire(visuels CHEO)

Accéder aux dernières actualités sur la Sédentarité

Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 25/04/2013 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :

 Santé de l’Enfant