Une image contenant ciel, extérieur, eau, bateau

Description générée automatiquement Bateaux.com © Jérémie Lecaudey / BPCE

Le Tour du monde en solitaire des Ultim vient d’être confirmé par l’organisation OC Sport Pen Duick en collaboration avec la classe Ultim 32/23, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y aura du beau monde sur la ligne de départ !

Chloé TorteratChloé TorteratPublié le 08-07-2021

Une course autour du monde en solitaire en Ultim

Attendu depuis 15 ans, il faudra encore patienter deux années de plus pour voir les géants trimarans océaniques s’élancer autour du globe en solitaire.

Pour la première fois en 2023, les Ultim prendront le départ d’une course autour du monde en solitaire.

Si le format est inédit, la circumnavigation ne l’est pas puisque plusieurs se sont déjà lancés dans cet exploit, Thomas Coville sur Sodebo ou encore François Gabart, actuel détenteur du record battu en 2017 en 42 jours.

Le choix de la ville-hôte “départ et arrivée” n’est pas encore défini, mais des discussions sont en cours avec la ville de Brest, impliqué depuis le départ dans le projet.

Actual 3 Actual 3

Tous les grands skippers Ultim réunis

À ce jour, 6 skippers/équipes ont d’ores et déjà confirmé leur participation, Francis Joyon sur Idec Sport n’en faisant pas partie :

  • Actual (skipper, Yves Le Blevec)

“L’officialisation de ce tour du monde en solitaire en ultim est une très belle nouvelle que nous attendions tous avec beaucoup d’impatience.

Au-delà du défi sportif et de la préparation que cela va exiger, je suis fier de pouvoir faire partie avec Actual Ultim 3 de ce plateau qui s’annonce très relevé.

C’est une aventure hors norme que nous allons vivre avec des marins d’exceptions, sur des bateaux d’exceptions et des partenaires qui ont su démontrer la force de leurs engagements.”

  • Banque Populaire (skipper, Armel Le Cléac’h)
  • Brest Ultim Sailing (skipper TBC), nouveau venu dans le monde de la course au large avec le rachat de l’ex-Actual
  • Maxi Edmond de Rothschild (skipper, Charles Caudrelier) qui fait son retour dans la classe Ultim 32/23

“Ce tour du monde en solitaire en Ultime est un rêve que je n’osais même pas espérer dans ma carrière.

J’ai toujours été très attiré par le Vendée Globe mais là, à la barre des bateaux les plus rapides de la planète et en mode volant, c’est tout simplement le challenge Ultime.

Mener un tel bateau en solitaire sur un parcours planétaire si exigeant est une aventure hors norme que je suis vraiment fier de partager avec le Gitana Team et sur le Maxi Edmond de Rothschild.

Ce tour du monde j’y pense depuis 2 ans, c’est cet objectif qui me motive et me fait avancer tous les jours.”

Sodebo Ultim' 3 Sodebo Ultim’ 3