INFECTIOLOGIE   –   Par Marielle Ammouche le 21-05-2019

https://www.egora.fr/sites/egora.fr/files/styles/290x200/public/visuels_actus/voyage-passeport.jpg?itok=1gA0le4A egora.fr

Comme chaque année, les nouvelles recommandations sanitaires pour les voyageurs viennent d’être publiées dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH, du 21 mai 2019).

Le monde fait actuellement face à des “défis”, souligne Daniel Camus et Christian Chidiac (Haut Conseil de la santé publique), dans l’éditorial de ce BEH : “la période actuelle se signale, à des titres divers, par une série de records auxquels sont confrontés les médecins en charge de conseiller les voyageurs, mais qui tous soulignent l’importance de la médecine des voyages dans des situations où s’entremêlent le développement des échanges internationaux, la croissance touristique, les modifications climatiques et la circulation de fake news”.

Cela concerne en particulier la rougeole, la chimioprophylaxie du paludisme, certaines pathologies telles que la fièvre de Lassa, Ebola, la fièvre jaune ou encore le Chikungunya ou Zika, et l’explosion de la dengue. S’y ajoutent une forte demande de vaccins contre la rage, ou contre l’encéphalite japonaise.

Les nouveautés de ces recommandations concernent, en particulier, la révision du chapitre consacré à la diarrhée, qui reste le plus fréquent des problèmes de santé en voyage : son taux d’attaque pouvant dépasser 50% pour un séjour de trois semaines, rappellent les auteurs du BEH.

Pour ce qui est du paludisme, le nombre de cas importés reste “élevé” en 2018, considèrent les spécialistes, avec une “augmentation inquiétante” des cas en provenance des Comores. Et le nombre de cas graves et de décès reste stable. Les nouvelles recommandations intègrent la mise à jour des risques et des recommandations par pays, la restriction d’utilisation de la chloroquine chez les femmes enceintes ou qui allaitent, ainsi qu’une alerte sur l’utilisation de la plante entière Artemisia en remplacement d’une chimioprophylaxie homologuée.

Concernant les pathologies bénéficiant d’une vaccination, le document reprend les informations du calendrier vaccinal, notamment sur la vaccination de rappel contre l’encéphalite japonaise, la liste des pays à risque d’encéphalites à tiques, le certificat de vaccination contre les infections invasives à méningocoque pour les pèlerinages à la Mecque, le rappel exigé par certains pays contre la poliomyélite, ou encore les recommandations pour la fièvre jaune.

Le chapitre sur les femmes enceintes et qui allaitent a aussi été remanié, et un paragraphe sur la pollution atmosphérique a, par ailleurs, été ajouté, incitant à la prudence dans certaines zones, en particulier pour les enfants, les personnes âgées, et les sujets présentant certaines pathologies (asthme, BPCO, maladie cardiovasculaire…).

Sources :   Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) du 21 mai 2019.

https://www.egora.fr/sites/egora.fr/files/styles/90x66/public/visuels_actus/artemisia.jpg?itok=zYTB1_b1 Mortes, les feuilles d’Artemisia dans le traitement du paludisme ?

https://www.egora.fr/sites/egora.fr/files/styles/90x66/public/visuels_actus/rougeoleeeeh_13.jpg?itok=SxJdutXLUne famille de touristes français accusée d’avoir réintroduit la rougeole au Costa Rica