Une image contenant texte, clipart

Description générée automatiquement Publié le 06/10/2022

En Février 2022, l’US Department of Veterans Affairs et de la Defense (US VA/DoD) ont publié un guide de recommandations cliniques sur la prise en charge d’un épisode dépressif majeur (MDD).

Il comporte 36 avis établis selon le système GRADE (Grading of Recommandations Assessment, Developpement and Evaluation) et cible les avancées récentes pharmacologiques, de la pharmacogénomie, la psychothérapie, les thérapeutiques complémentaires et alternatives et le recours à la télémédecine.

De fait, la dépression est une maladie redoutable, en 3° position quant au nombre d’années vécues avec une incapacité, après le mal de dos et les céphalées.

Elle génère des coûts importants qui ne cessent d’augmenter.

Circonstances aggravantes, nombre de sujets dépressifs ne reçoivent pas de traitement adéquat et de larges disparités d’accès aux soins sont constatées.

Par rapport aux recommandations de 2016, ce synopsis s’intéresse aux MDD non compliqués versus MDD grave ou avec réponse partielle au traitement.

Il analyse l’apport de nouvelles interventions thérapeutique, dont la psychothérapie psychodynamique à court terme (STPP), la trazodone, la stimulation magnétique trans-crânienne répétitive (rTMS)…

La psychiatrie à distance

Le recours à la télé médecine et aux soins virtuels est une conséquence directe de la pandémie de Covid-19.

A ce jour, la majorité des intervenants en santé utilisent une forme de téléconférence.

Toutefois, le groupe de travail ne peut préciser si l’impact de la télémédecine est supérieur ou inférieur à celui d’une prise en charge directe présentielle, 3 essais cliniques randomisés n’ayant pu démontrer de différence nette entre les 2 pratiques.

A ce jour, aucun effet délétère de ces pratiques n’a été identifié.

On peut donc considérer qu’un traitement via un ordinateur ou internet peut être un complément à une pharmacothérapie, voire même se situer en première ligne thérapeutique en cas de préférence du patient.

Cependant, malgré la reconnaissance d’une utilité potentielle de la télémédecine synchrone, la commission VA/DoD estime que les preuves sont insuffisantes pour pleinement la recommander.

Pour lire la suite 🡺 JIM.fr – Quelques avancées contre la dépression

Ou m’écrire à 🡺 gacougnolle@gmail.com