ENDOCRINOLOGIE-MÉTABOLISME

egora.fr Par Pr Philippe Chanson le 26-01-2022

Le traitement pharmacologique du surpoids et de l’obésité dans le but de réduire le poids si les changements de style de vie sont insuffisants reste une option utile chez les patients obèses ou en surpoids.

Une équipe chinoise a fait une revue systématique avec méta-analyse des essais randomisés, contrôlés, sur les traitements pharmacologiques de l’obésité en analysant les bénéfices et les risques de ces médicaments utilisés pour le traitement de l’obésité.

La revue systématique a permis d’identifier 14 605 citations dont 143 étaient des essais randomisés, contrôlés, qui avaient inclus 49 810 participants.

A l’exception de la lévocartinine, tous les médicaments réduisaient le poids en comparaison des changements de style de vie seuls.

Ce sont donc les modifications liées au style de vie qui ont servi de comparateur aux différents médicaments.

Des preuves fortes à modérées de certitude établissent que la phentermine-topiramate est le médicament le plus efficace dans la réduction du poids (odds ratio d’une réduction ≥ 5 % = 8.02 ; IC 95 % = 5.24 à 12.27 ; différence moyenne de la variation du poids corporel en pourcentage = -7.97 ; -9.28 à -6.66) suivis par les agonistes du récepteur du GLP1 (odds ratio = 6.33 ; 5 à 8 ; différence moyenne de réduction du poids corporel en pourcentage = -5.76 ; -6.3 à -5.21).

Une augmentation des effets secondaires amenant à arrêter le médicament est associée à la prise de naltrexone-bupropion (odds ratio = 2.69 ; 2.11 à 3.43), à la phentermine-topiramate (2.4 ; 1.69 à 3.42) et aux agonistes du récepteur du GLP1 (odds ratio = 2.17 ; 1.71 à 2.77) et à l’orlistat (1.72 ; 1.44 à 2.05).

En analyse post-hoc, le sémaglutide, un agoniste du récepteur du GLP1, a des bénéfices nettement supérieurs aux autres médicaments avec un risque d’effets secondaires similaire aux autres médicaments, aussi bien pour la probabilité d’une perte de poids >5 % (OR = 9.82 ; 7.09 à 13.61) que pour le changement du poids corporel en pourcentage (différence moyenne = -11.41 ; -12.54 à -10.27).

En conclusion, chez les adultes en surpoids ou obèses, le traitement par la phentermine-topiramate et les agonistes du récepteur du GLP1 représentent les meilleurs médicaments pour la réduction du poids.

Parmi les agonistes du récepteur du GLP1, le sémaglutide semble le plus efficace.

Sources : Shi Q. et al. Pharmacotherapy for adults with overweight and obesity: a systematic review and network meta-analysis of randomised controlled trials. Lancet 2022 ; 399 : 259-69.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34895470/