Par Megan Munsie

Embryon synthétique de souris dont les tubes neural, cardiaque, digestif commencent à se former comme dans un embryon «naturel» (La conv) Profession Santé logo 15/08/2022

Embryon synthétique de souris, du jour 1 (en haut à gauche) au jour 8 (en bas à droite). Tubes neural, cardiaque, digestif… commencent à se former comme dans un embryon « naturel ».

(Weizmann Institute of Science, CC BY-SA)

Dans ce qui est considéré comme une première mondiale, des biologistes ont développé des modèles d’embryons de souris en laboratoire sans avoir besoin d’ovules fécondés, d’embryons ou même… de souris – en utilisant uniquement des cellules souches (qui peuvent se transformer en n’importe quel autre type de cellule) mises en suspension dans un incubateur spécial.

Cette réussite inéditepubliée dans la revue Cell par une équipe dirigée par des chercheurs de l’Institut Weizmann des sciences (Israël), offre un modèle très sophistiqué de ce qui se passe au début du développement de l’embryon chez la souris – juste après l’implantation de l’ovule fécondé par un spermatozoïde à la paroi de l’utérus.

Il s’agit d’une étape cruciale: au sein de l’espèce humaine, de nombreuses grossesses s’interrompent à ce stade, sans que l’on sache vraiment pourquoi.

Le fait de disposer de modèles va permettre de mieux comprendre ce qui peut mal se passer et, éventuellement, de découvrir dans ce second temps ce que nous pourrions faire pour y remédier.

Un simili embryon

Les chercheurs sont donc partis de cellules de souris qu’ils ont retransformées en cellules souches – capables de redonner dans un second temps les autres types cellulaires: de peau, nerveuses, etc.

Ils les ont ensuite placées dans des bioréacteurs rotatifs avec solution nutritive pour leur permettre de se multiplier. (Si l’énorme majorité de ces cellules n’a rien donné0,5% d’entre elles se sont assemblées en petites sphères qui se sont développées, similaires à 95% à de «vrais» embryons, ndlr)

Pour lire la suite 🡺 Premier «embryon synthétique» au monde: une prouesse riche en promesses… et en questions | Profession Santé (professionsante.ca)

Ou m’écrire à 🡺 gacougnolle@gmail.com