Revue de presse Mediscoop du 23-11-2021

Plan d'action contre les violences sexuelles intrafamiliales Une image contenant texte

Description générée automatiquement

Par le Dr Sophie Florence (Paris) [Déclaration de liens d’intérêts] – Date de publication : 23 novembre 2021

Les conclusions du groupe de travail interministériel pour la prévention et la lutte contre les violences sexuelles intrafamiliales ont été publiées.

Ces conclusions sont reprises dans un plan d’actions gouvernemental dont la mise en œuvre débutera dès la rentrée scolaire
Aujourd’hui, la société se dit prête à dénoncer l’ampleur et la gravité des violences sexuelles faites aux enfants. Le dire ne suffit pas. 160.000 enfants chaque année sont victimes de violences sexuelles. Ils restent invisibles. Nous devons les repérer pour les protéger.

La Commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants (CIIVISE) est constituée de membres de la société civile investis sur le sujet, de représentants d’associations, d’experts psychiatres, médecins, sexologues… Elle a été mise en place par le ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports et le secrétaire d’État chargé de l’Enfance et des Familles.

Un travail autour de la systématisation du repérage en milieu scolaire par les personnels de santé va avoir lieu ainsi que de nombreuses actions de formation. Afin de prévenir ces violences, l’importance des séances d’éducation à la sexualité (3 par an par année scolaire du primaire au secondaire) a été soulignée : des outils et des soutiens aux associations seront renforcés.

La construction d’une culture commune du repérage associant le scolaire, le péri et l’extra-scolaire, l’amélioration de la fluidité du circuit des signalements et des informations préoccupantes, le renforcement de l’information et de l’engagement des association des parents ainsi que le développement de partenariat avec les structures de soins, sont autant de champs d’action à créer et/ou consolider.

Pour retrouver le rapport en ligne