Revue de presse Mediscoop du 05-01-2022

Perte de poids : les agonistes des récepteurs du GLP-1 présentent une bonne efficacité Une image contenant texte

Description générée automatiquement

Par Mme Aude Rambaud (Saint-Germain-en-Laye) [Déclaration de liens d’intérêts] –

Date de publication : 5 janvier 2022

Si plusieurs médicaments destinés à perdre du poids ont été retirés du marché, d’autres commercialisés, présentent cet atout.

Une équipe les a comparés et a publié ses résultats dans The Lancet.

Chez les adultes en surpoids et obèses, l’association phentermine-topiramate non disponible en France et les agonistes des récepteurs du GLP-1 ont apporté le bénéfice le plus important.

Parmi les agonistes du GLP-1, le sémaglutide pourrait être le plus efficace.

Quand l’hygiène de vie ne suffit pas à perdre du poids, plusieurs médicaments peuvent être utilisés dans ce but.

Une équipe chinoise a passé les options en revue et présente leurs avantages et inconvénients.

Cette revue systématique associée à une méta-analyse a inclus 143 essais contrôlés randomisés de médicaments amaigrissants chez les adultes en surpoids et obèses, incluant 49.810 participants.

À l’exception de la lévocarnitine, tous les médicaments ont réduit le poids corporel des patients par rapport à la modification de l’hygiène de vie seule.

Des niveaux de preuves élevés à modérés ont établi que l’association phentermine-topiramate commercialisée aux Etats-Unis est la plus efficace (probabilité de perte de poids ≥ 5% OR 8,02, 5,24 – 12,27, différence moyenne de changement de poids corporel -7,97%, -9,28 à -6,66), suivie par les agonistes des récepteurs GLP-1 (OR 6,33, 5,00 – 8,00, DM -5,76%, -6,30 à -5,21).

Plusieurs traitements ont été associés à des événements indésirables ayant nécessité l’arrêt du traitement : naltrexone-bupropion (OR 2,69, 2,11 à 3,43), phentermine-topiramate (2,40, 1,69 à 3,42), agonistes des récepteurs GLP-1 (2,17, 1,71 à 2,77) et orlistat (1,72, 1,44 à 2,05)

Dans une analyse ad hoc, le sémaglutide, agoniste du récepteur du GLP-1, présentait un bénéfice plus important que d’autres médicaments avec un risque similaire d’événements indésirables (DM -11,41, IC à 95% -12,54 à -10,27).

Référence : Qingyang Shi et al. – Pharmacotherapy for adults with overweight and obesity: a systematic review and network meta-analysis of randomised controlled trials – The Lancet December 08, 2021

Retrouvez l’abstract en ligne