Actualités  – publiée le 11/12/2021 par Équipe de rédaction Santélog

International Journal of Clinical Pharmacy

L'étude a été motivée par le retrait de plusieurs médicaments anti-obésité dont la lorcaserine à la suite de données suggérant un risque accru de cancer (Visuel Adobe Stock 239920940).

Cette équipe de l’Université de Cincinnati examine l’ampleur des effets indésirables des médicaments contre l’obésité, une option thérapeutique qui n’est pas à ignorer mais à utiliser en respectant la posologie et en prenant en compte les contre-indications.

2 médicaments sont examinés ici, dans l’International Journal of Clinical Pharmacy, l’orlistat et la lorcaserine (autorisée aux Etats-Unis (Belviq) jusqu’en février 2020, et jamais en UE).

Le chercheur Abdulrahman Alsuhibani et son équipe de l’Université de Cincinnati, ont analysé les événements indésirables attribués à l’utilisation des médicaments anti-obésité, consignés dans la base de données des événements indésirables de l’Agence américaine Food and Drug Administration (FDA) de 2013 à 2020.

Cette étude a été également motivée par le retrait de plusieurs médicaments anti-obésité dont la lorcaserine à la suite de données suggérant un risque accru de cancer.

7 années d’analyse, 18.000 rapports d’effets indésirables

L’analyse qui porte sur 7 années d’utilisation de ces médicaments sur le marché américain, fait état de :

  • Plus de 18.000 événements indésirables ont été signalés par plus de 15.000 personnes prenant différents médicaments anti-obésité ;
  • 4,9 % des événements indésirables signalés ont conduit au décès du patient ;
  • 7,6 % des événements indésirables répertoriés ont été qualifiés comme « mettant la vie en danger » ;
  • 35 % ont nécessité une hospitalisation ;
  • 5,9 % ont conduit à une invalidité.

Les effets indésirables les plus fréquemment signalés chez les utilisateurs de médicaments anti-obésité comportent :

  • Les nausées,
  • Les vomissements,
  • Les étourdissements et les maux de tête.

Des effets plus sévères : l’analyse fait également état de 1.765 rapports de maladies cardiovasculaires, 1.327 rapports de complications rénales et 194 rapports de cancer.

Les chercheurs commentent ce taux de mortalité élevé, de 4,9% en précisant qu’il appelle à une surveillance supplémentaire des patients prenant ces médicaments, même si le lien de causalité avec la prise des médicaments n’est pas démontré :

« Les décès représentent 4% de tous les événements indésirables attribués à l’orlistat, un médicament anti-obésité en vente libre.

Étant donné que l’orlistat est le seul médicament anti-obésité disponible sans prescription, des études plus approfondies sur ces cas de décès doivent être menées ».

Source: International Journal of Clinical Pharmacy 26-Sep-2021 DOI: 10.1007/s11096-021-01330-2 Descriptive analysis of reported adverse events associated with anti-obesity medications using FDA Adverse Event Reporting System (FAERS) databases 2013–2020

Plus sur les Médicaments de perte de poids