CARDIO-VASCULAIRE HTA – Par Corinne Tutin le 27-09-2019

https://www.egora.fr/sites/egora.fr/files/styles/290x200/public/visuels_actus/footballe_2.jpg?itok=Y5ib0j44 egora.fr

[Congrès de la Société européenne de cardiologie (ESC)/Congrès mondial de cardiologie] 

Bonne nouvelle. Grâce à une pratique plus fréquente des gestes de réanimation par le public, le taux de survie des sportifs français augmente après arrêt cardiaque.

Entre 2005-2010 et 2011-2016, respectivement 158 et 162 arrêts cardiaques ont été répertoriés chez des sportifs amateurs en région parisienne dans les deux registres prospectifs de Paris Sudden Death, a signalé le Pr Xavier Jouven (hôpital européen George Pompidou, Paris). “Ce qui correspond à une incidence stable de 6,9 cas par million de sujets par an.” L’âge des patients ne différait pas au cours du temps (49 à 52 ans), de même que le pourcentage d’hommes (94 à 96 %), ou le taux de sujets ayant des antécédents de maladie cardiaque (14 à 17 %).

“L’absence de réduction du taux d’arrêts cardiaques remet en question l’efficacité des programmes de dépistage”, a considéré le Pr Jouven. En revanche, fait plus positif, pendant la seconde période d’étude : 60 % des patients ont survécu contre 20 % au cours de la première.

Les deux seuls facteurs associés en analyse multivariée à la survie jusqu’à la sortie de l’hôpital étaient la pratique de gestes de réanimation cardio-pulmonaire par les spectateurs, qui a augmenté de 46 % à 81 % (odds ratio de 6,8), et la délivrance d’un choc électrique externe par un défibrillateur (OR de 7,9 ; respectivement 1,3 % et 11,9 % d’utilisation).

“L’éducation du public et des professionnels du sport doit être renforcée et des défibrillateurs être mis à disposition sur tous les lieux de pratique du sport”, a plaidé le Pr Jouven. “Demain, tee-shirts et montres connectés permettront probablement d’intervenir dès les premiers signes d’alerte”, a-t-il espéré.

Sources : D’après la communication de X. Jouven (Paris), lors du Congrès de la Société européenne de cardiologie (ESC)/Congrès mondial de cardiologie (Paris 31 août-4 septembre 2019).

https://www.egora.fr/sites/egora.fr/files/styles/90x66/public/visuels_actus/rugby.jpeg?itok=Xo4wJMscSaignements, commotions… Comment les joueurs de la Coupe du monde du rugby sont pris en charge par les médecins

https://www.egora.fr/sites/egora.fr/files/styles/90x66/public/visuels_actus/footballe_1.jpg?itok=b0Wk_iijMort soudaine d’un footballeur italien : deux médecins accusés d’homicide involontaire