Actualités  –  publiée le 15/12/2020 par Équipe de rédaction Santélog

The Journal of Nutrition

Pourrions-nous améliorer notre santé en avalant une dose quotidienne de microbes vivants et sûrs bien sûr ?  (Visuel Adobe Stock 33094296)

Pourrions-nous améliorer notre santé en avalant une dose quotidienne de microbes vivants et sûrs bien sûr ?

C’est l’hypothèse défendue par ce groupe de scientifiques de l’International Scientific Association for Probiotics and Prebiotics qui appelle, dans le Journal of Nutrition, à de nouvelles recherches et de nouvelles preuves liant la consommation de microbes vivants à une meilleure santé.

Une toute nouvelle perspective qui, à ce stade, sensibilise aux lacunes de la science sur la relation entre les microbes de nos aliments et les résultats de santé.

De nombreux aliments du quotidien, comme les yaourts et autres aliments fermentés ou encore les fruits et légumes frais, contiennent des micro-organismes vivants.

Et si les humains consomment ces bactéries sûres et bénéfiques sans « s’en rendre compte » avec leur alimentation quotidienne, ces microbes vivants n’ont reçu que récemment l’attention qu’ils méritent, en particulier via les études portant sur le microbiote.

La prise de conscience mondiale croissante de l’importance de la santé intestinale et du rôle clé du microbiote, pose aujourd’hui la question des bénéfices pour la santé d’une consommation régulière de microbes vivants.

« L’effort scientifique, loin d’être simple, en vaut la peine ».

L’équipe souligne qu’à ce jour peu de recherches ont confirmé le lien entre les microbes vivants et une meilleure santé humaine et sensibilise à cette lacune de la recherche sur la relation pouvant exister entre la consommation de microbes vivants et les résultats de santé en population générale.

« L’effort scientifique », écrivent les auteurs.

Cependant, le défi est de taille et commence à l’évaluation et l’enregistrement mêmes des quantités et des types de microbes ingérés chaque jour. En effet, au-delà de l’existence même de ces données, la recherche actuelle sur la nutrition repose la plupart du temps sur des apports alimentaires autodéclarés.

Second défi de taille, la biologie complexe du système digestif, qui rend les mécanismes microbiens complexes à identifier.

Apporter à son microbiote de bonnes bactéries oui mais comment ? 

Au-delà de la recommandation qui se dessine au fil des études, celle d’apporter les « bons » microbes par une « bonne » alimentation à sa flore intestinale, quelle est la marche à suivre, s’interroge le Dr Mary Ellen Sanders, co-auteur et directrice scientifique de l’International Scientific Association for Probiotics and Prebiotics : il est urgent de rassembler les preuves scientifiques justifiant cette recommandation, plutôt que de simplement supposer que c’est vrai.

C’est donc un appel documenté, de scientifiques à scientifiques, à construire une base de données rigoureuse sur les relations spécifiques entre la consommation de certains microbes et les résultats de santé.

Les chercheurs englobent les microbes vivants en général dans leur réflexion, et pas seulement les bactéries qui « existent » déjà sous forme de probiotiques.

“Aujourd’hui, les recommandations nutritionnelles ne comprennent pas la consommation quotidienne de microbes vivants.

Bien que des doses régulières de microbes vivants ne soient pas essentielles à notre survie, en ignorant cette piste, nous pourrions manquer une occasion importante de soutenir la santé en population générale “.

Source : The Journal of Nutrition 4 Dec, 2020 DOI : 10.1093/jn/nxaa323 Should There Be a Recommended Daily Intake of Microbes?

Plus sur le Microbiote sur Nutrition Blog