Source: egora.fr

Source : Boehm JK et Kubzansky LD. The Heart’s Content: The Association Between Positive Psychological Well-Being and Cardiovascular Health. Psychol Bull. 2012 Apr 16. [Epub ahead of print]http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22506752

 

 

 

Selon des chercheurs de l’Université de Harvard, les gens optimistes ont de bonnes chances de moins souffrir de maladies cardiovasculaires que les pessimistes. Et si en dépit de leur optimisme, certains développent tout de même une maladie cardiovasculaire, qu’ils gardent le sourire : leur pronostic est bien meilleur que s’ils broyaient du noir.

Certes, plusieurs études ont montré par le passé que l’anxiété, un caractère coléreux, l’agressivité et la dépression étaient des traits susceptibles d’aggraver le risque cardiovasculaire d’individus exposés en raison de facteurs plus classiques et plus puissants tels que l’hypertension artérielle, une dyslipidémie, un diabète, un tabagisme ou une sédentarité excessive. Mais en revanche, aucune étude à la connaissance des auteurs, deux chercheurs du département de santé publique à Harvard (Boston, Massachusetts), n’avait jusqu’à présent montré que toutes choses égales par ailleurs, un individu optimiste avait un moindre risque cardiovasculaire. En analysant les données de plus de 200 études publiées, Boehm et Kubzansky démontrent qu’indépendamment des traditionnels facteurs de risque cardiovasculaire, un individu optimiste a un risque de maladie cardiovasculaire moitié moindre que celui d’un individu pessimiste.

L’optimisme influe incontestablement sur le mode de vie rappellent les deux auteurs ; en effet, les sujets optimistes sont plus enclins à mener une vie saine que les sujets pessimistes, à avoir une activité physique régulière, à ne pas fumer, à avoir un régime alimentaire équilibré, à bien dormir. Et globalement, les optimistes ont une pression artérielle plus basse que celle des pessimistes.

En fin de compte, les auteurs auraient pu en conclure que le véritable enjeu de santé publique devrait être de rendre les gens optimistes afin qu’ils soient en meilleure santé. Simple, non ?!