Medscape Logo

mardi 30 novembre 2021 – Actualités & Opinions > Medscape

Pavankumar Kamat – AUTEURS ET DÉCLARATIONS  – 29 novembre 2021

Virtuel—Un indice de masse corporelle (IMC) élevé est associé de manière causale à un risque accru d’incidence et de mortalité de l’insuffisance cardiaque (IC), selon une vaste recherche danoise présentée au congrès de l’American Heart Association (AHA) 2021 et publiée simultanément dans le journal Circulation [1].

Pourquoi est-ce important ?

  • Ces résultats mettent en avant la reconnaissance de l’obésité comme facteur causal de développement d’une IC et de mortalité de l’IC dans les recommandations thérapeutiques.
  • Des études supplémentaires sont nécessaires pour déterminer si les interventions de perte de poids peuvent atténuer ces risques.

Méthodologie

  • Les chercheurs, Marianne Benn et coll. (Copenhague, Danemark) ont réalisé des analyses observationnelles et des analyses génétiques de randomisation mendélienne à 1 échantillon à partir des données de l’Étude sur la population générale de Copenhague (n = 106 121) et de l’Étude sur le cœur de la ville de Copenhague (n = 18 407).
  • Des analyses de randomisation mendélienne à 2 échantillons ont également été réalisées à partir des données provenant de 3 bases de données accessibles au public (n = 977 323) : Investigation génétique des traits anthropométriques (Genetic Investigation of ANthropometric Traits, GIANT), Épidémiologie moléculaire de l’insuffisance cardiaque pour les cibles thérapeutiques (HEart failure Molecular Epidemiology for Therapeutic targetS, HERMES) et Biobanque du Royaume-Uni (UK Biobank).

Principaux résultats

  • Lors des analyses observationnelles des études de Copenhague, les rapports de risque instantanés (RRI) corrigés multivariés pour chaque augmentation de 1 kg/m2 de l’IMC étaient les suivants :
    • Incidence de l’IC : 1,06 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % : 1,05–1,07.
    • Mortalité due à l’IC : 1,04 ; IC à 95 % : 1,03–1,06.
    • Mortalité toutes causes confondues : 1,01 ; IC à 95 % : 1,00–1,01.
  • Lors des analyses génétiques des études de Copenhague, les risques relatifs (RR) causals pour chaque augmentation de 1 kg/m2 de l’IMC, après une correction pour prendre en compte l’âge et le sexe, étaient les suivants :
    • Incidence de l’IC : 1,19 ; IC à 95 % : 1,05–1,36.
    • Mortalité due à l’IC : 1,27 ; IC à 95 % : 0,82–1,98.
    • Mortalité toutes causes confondues : 1,11 ; IC à 95 % : 1,02–1,22.
  • Après avoir combiné les données génétiques issues des études de Copenhague et des bases de données GIANT, HERMES et UK Biobank, les RR causals pour chaque augmentation de 1 kg/m2 de l’IMC étaient les suivants :
    • Incidence de l’IC : 1,39 ; IC à 95 % : 1,27–1,52.
    • Mortalité due à l’IC : 1,18 ; IC à 95 % : 1,00–1,38.
    • Mortalité toutes causes confondues : 1,02 ; IC à 95 % : 1,00–1,04.

« Un indice de masse corporelle élevé augmente de manière causale le risque d’incidence et de mortalité de l’insuffisance cardiaque.

L’obésité doit être reconnue comme un facteur causal du développement de l’insuffisance cardiaque, de la mortalité liée à l’insuffisance cardiaque et de la mortalité toutes causes dans les recommandations thérapeutiques », concluent les auteurs.

Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Ce résumé clinique a été initialement publié sur Univadis.fr, membre du réseau Medscape.

Références

  1. Benn M et al. Obesity Increases Heart Failure Incidence and Mortality: Observational and Mendelian Randomisation Studies Totalling Over 1 Million Individuals. Abstract VMP163. Presented at the American Heart Association (AHA) Scientific Sessions 2021 on 13 November 2021.

Medscape © 2021

Citer cet article: L’obésité est un facteur causal de l’incidence et de la mortalité de l’IC – Medscape – 29 nov 2021.