L’iPad prend le large
19/08/2010 – 00:06 – Anthony Nelzin
 
Ouest France consacre un article à un usage imprévu de l’iPad : plusieurs skippers de la Solitaire du Figaro utilisent un iPad « comme écran répétiteur de ce qu’ils ont sur leur ordinateur de bord, placé à l’intérieur du bateau ».
 
Dominique Taillefer, responsable de l’informatique sur la Solitaire, explique : « quand ils ont besoin d’une cartographie précise, par exemple quand ils vont tricoter dans les cailloux, ils peuvent prendre l’iPad sur les genoux tout en barrant ». Jérémie Beyou (skipper BPI, photo ci-dessus), apprécie l’iPad pour son côté pratique : « c’est léger, facile à manipuler puisqu’ils sont tactiles, et que ça fonctionne très bien, même à travers une housse transparente de protection. Mais surtout, ce qui fait la différence, c’est la définition de l’écran et la luminosité, même en plein jour. De ce point de vue-là, il n’y a pas mieux ».
 
A cet argument pratique s’ajoute un argument tarifaire : alors que l’iPad coûte 500 €, les écrans répétiteurs classiques coûtent entre 3.000 à 5.000 €. Plutôt lourds, ils requièrent l’utilisation d’un stylet, et sont reliés à l’ordinateur principal à l’aide d’un fil passant à travers la cloison, alors que l’iPad utilise le Wi-Fi (la 3G est interdite à bord des navires).