CANCÉROLOGIE ENDOCRINOLOGIE-MÉTABOLISME NUTRITION

egora.fr Par Pr Philippe Chanson le 21-09-2021

On consomme plus de fructose dans les pays occidentaux.

En effet, les progrès industriels et de l’agriculture ont amélioré l’accès à des édulcorants comme le sucrose ou le sirop de maïs riche en fructose, amenant à un triplement de la consommation totale de fructose, ce qui a contribué à l’épidémie d’obésité.

De plus, l’augmentation de la consommation de fructose est aussi très liée à la survenue de cancers colorectaux.

Tout ceci a donc poussé une équipe américaine à analyser l’effet direct du fructose sur l’épithélium digestif.

Le métabolisme du fructose alimentaire commence au niveau de l’épithélium de l’intestin grêle où le fructose est transporté par des transporteurs du glucose de type 5 (GLUT5) et phosphorylé par des kétohexokinases pour former le fructose-1-phosphate qui s’accumule dans la cellule.

Même si cette voie a été impliquée dans l’obésité et l’oncogenèse, le mécanisme exact était jusque-là peu clair.

Les chercheurs montrent que le fructose alimentaire améliore la survie des cellules intestinales et augmente la longueur des villosités intestinales dans plusieurs modèles de souris.

L’augmentation de la longueur des villosités augmente la surface du tube digestif, augmente l’absorption des nutriments et ainsi l’adiposité chez la souris nourrie par un régime riche en graisses.

Dans les cellules intestinales hypoxiques, le fructose-1-phosphate inhibe l’isoforme M2 de la pyruvate kinase, ce qui favorise la survie cellulaire.

L’absence de kétohexokinase par ablation génétique ou la stimulation de la pyruvate kinase préviennent l’élongation des villosités et abolissent l’absorption des nutriments ainsi que la croissance tumorale induite par un sirop de maïs riche en fructose donné chez la souris.

La capacité du fructose à favoriser la survie cellulaire via un métabolite allostérique apporte des explications complémentaires sur l’excès d’adiposité généré par une alimentation occidentale et le fait que la croissance tumorale puisse être favorisée par des sirops de maïs à haute teneur en fructose.

Sources : Taylor S.R. et al. Dietary fructose improves intestinal cell survival and nutrient absorption. Nature 2021 ; 597 : 263-267.

 https://www.nature.com/articles/s41586-021-03827-2