https://www.egora.fr/sites/egora.fr/files/styles/290x200/public/visuels_actus/frontttt.jpg?itok=tWOY2Dzk egora.fr RECHERCHE  Par C. L B le 29-08-2018

Une équipe de chercheurs français a relié la présence de rides sur le front à la santé cardiovasculaire, avançant que plus les rides sont profondes et nombreuses, plus le risque de décès par maladie cardiaque augmente.

Des chercheurs de l’Université de Toulouse viennent de montrer que les rides profondes du front pourraient signaler un risque de maladies cardiovasculaires. L’étude a été présentée en avant-première au congrès de la Société européenne de cardiologie, qui vient de se tenir à Munich. Les scientifiques ont étudié sur vingt ans, les rides du front chez 3 200 adultes actifs, tous en bonne santé et âgés de 32, 42, 52 et 62 ans au moment de l’étude. Les médecins leur ont attribué des notes entre 0 et 3 en fonction du nombre et de la profondeur de leurs rides.

Au cours des 20 années qui ont suivi, 233 participants sont décédés de diverses causes. Les scientifiques se sont alors rendu compte que, comparativement aux personnes n’ayant pas du tout de rides, celles ayant eu un score de 1 étaient 5 fois plus susceptibles de mourir d’une maladie cardiaque et 10 fois plus, pour celles présentant un score de 2 ou 3. Ces résultats ont été obtenus après prise en compte de divers facteurs comme l’âge, le sexe, le niveau d’étude, le tabagisme, la tension artérielle, le cholestérol et le diabète.

Les chercheurs émettent l’hypothèse que les rides du front pourraient être un marqueur de l’athérosclérose, estimant que les changements dans les protéines de collagène ainsi que le stress oxydatif semblent jouer un rôle à la fois dans l’athérosclérose et dans les rides.

De plus, la taille des vaisseaux sanguins du front pourrait les rendre plus sensibles à la formation des plaques lipidiques. Les auteurs estiment que si les résultats étaient confirmés par des recherches supplémentaires, l’examen des rides du front pourrait être un moyen facile et peu coûteux d’identifier les personnes présentant un risque élevé de maladie cardiaque.

[Avec topsante.com]

Des chercheurs créent une “seconde peau” qui efface les rides

Un mandarin dans une pub antirides : polémique à l’AP-HP

https://www.egora.fr/sites/egora.fr/files/styles/90x66/public/visuels_actus/omega3.jpg?itok=yT-bQttC Les oméga-3 ne protègent pas les diabétiques des risques cardiovasculaires

https://www.egora.fr/sites/egora.fr/files/styles/90x66/public/visuels_actus/operation-coeur.jpeg?itok=PGw_hzCq 1915 : Maurice Beaussenat pratique la première cardiotomie