Séries Olympiques / vendredi 30 avril 2010
 
Après avoir démarré au ralenti, la Semaine Olympique Française est passé ces deux derniers jours à la vitesse supérieure. Encore une fois, les comités de course ont rivalisé d´efforts pour jouer l´avant-dernier acte d´une épreuve labellisée 100 % petit temps et toutes les séries ont couru entre deux et trois courses. Dans le camp français, on se frotte les mains devant le bilan provisoire et les 16 tricolores qualifiés pour la medal race.

La palme revient au 470 français qui prouve, avec 6 finalistes, que le dériveur double tricolore a encore de beaux jours devant lui. Nicolas Charbonnier et Baptiste Meyer – Dieu, malgré un début de journée difficile, conservent la tête de la flotte avec un avantage confortable de 11 points. « Après la deuxième manche, nous étions 3ème et on s’est dit qu’il fallait tout reconstruire » explique l’équipier qui a bien conscience de revenir de loin. Chez les filles, ce sont Camille Lecointre et Mathilde Géron qui dominent la flotte et leurs compatriotes n’ont pas encore dit leur dernier mot.

Les bonnes surprises du jour viennent du Laser avec Jean-Baptiste Bernaz. Après un début de compétition difficile, le Sudiste fait un bond dans le classement et se sélectionne en finale pour la troisième fois de la saison ce qui constitue, en soit, une performance digne d’être relevée.

En 49er, cette SOF est celle des jeunes équipages. Grâce à une bonne journée, Julien D’Ortoli et Noé Delpech se hissent à la quatrième place, en position de jouer un podium, ce qui serait une première pour cet équipage. L’autre équipage jeune, composé d’Axel Silvy et Ulysse Hoffman passe en medal race grâce à l’abandon providentiel du Britannique Stevie Morrison.

Autres finalistes demain, les finnistes Thomas Le Breton (3ème) et Jonathan Lobert (6) qui assoient une saison déjà bien débutée. Dans la flotte réduite des Stars, le nouvel équipage Florent / Rambaud occupe la deuxième place. Une position intéressante mais aussi risquée tant les écarts sont faibles en quillard.

Cette avant dernière journée était capitale pour le match race féminin. Claire Leroy s’est imposée en quart de finale dans un duel fratricide avec l’équipage d’Anne-Claire Le Berre. La demi-finale a moins réussi au « mermaid sailing team ». Sorties par trois matchs contre un, Claire et ses équipières disputeront la petite finale demain face à Katie Spithill, une concurrente qu’elles connaissent bien.