SANTÉ PUBLIQUE  – Par L. C. le 18-03-2021

egora.fr

le cadre du vote de la proposition de loi LREM sur le sport, les députés ont adopté ce mercredi un élargissement du dispositif de sport sur ordonnance, jusqu’ici réservé aux patients en ALD sur prescription du médecin traitant. 

Jusqu’ici, seules les personnes en ALD, soit environ 10 millions de Français, pouvaient se voir prescrire par leur médecin traitant une activité physique adaptée (APA), visant à “réduire les facteurs de risque et les limitations fonctionnelles liés à l’affection de longue durée”.

L’amendement voté hier, présenté par la députée Maud Petit du groupe MoDem, prévoit désormais que les patients souffrant d’une “maladie chronique et présentant des facteurs de risques” au sens large puissent en bénéficier, conformément aux recommandations de la HAS.

“Cet amendement propose d’une part de concrétiser la notion préventive de la prescription du sport en élargissant la prescription du sport santé à des personnes présentant des facteurs de risques ou étant déjà atteints d’une maladie chronique (telles que HTA, obésité avec IMC supérieur ou égal à 30, maladie infectieuse due à un coronavirus. )”, écrit la députée dans l’exposé des motifs.

Il est également important que cette ouverture puisse inclure la santé mentale, avec une attention particulière pour les personnes souffrant de dépression.” Cette extension devrait concerner environ 20 millions de Français.

Certificat de sport : la mise au point de l’Ordre des médecins  

Autre nouveauté : la prescription pourra être établie par tout médecin les “prenant en charge”, et non plus seulement par le médecin traitant. “De nouveaux professionnels de santé [des médecins spécialistes, NDLR] comme les oncologues ou endocrinologues pourront aussi prescrire l’APA”, a souligné dans un Tweet la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, qui se réjouit de cette “avancée majeure”.

Cette proposition avait reçu l’avis favorable du Gouvernement, en particulier du ministre de la Santé, Olivier Véran.

Ce dispositif n’est cependant toujours pas remboursé par la Sécurité sociale ni pris en charge par les mutuelles.

[avec AFP]

Sport sur ordonnance ou certificat de complaisance ? Les médecins de Biarritz dans le collimateur de la police

Certificats d’aptitude au sport : quelles sont les règles à respecter ?