Publié le 12/09/2022

Les effets délétères sur la santé des sucres ajoutés ont été démontrés depuis de nombreuses années.

Cela a conduit les industriels de l’alimentation à opter pour les édulcorants de synthèse, désormais présents dans de nombreux produits alimentaires et boissons, avec un marché mondial en expansion d’environ 5 % tous les ans.

Plus de 23 000 produits alimentaires dans le monde en contiendraient.

Leur innocuité fait toutefois l’objet de débats et leur rôle dans la survenue de certaines maladies n’est pas exclu.

Des seuils quotidiens « acceptables » ont été établis par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), par la Food and drug administration américaine et par le Joint Expert Committee on Food Additives de la FAO (JECFA), mais ils sont régulièrement remis en cause et sont actuellement en révision.

Des études expérimentales notamment ont souligné la possible implication des édulcorants de synthèse dans les maladies cardiovasculaires.

C’est la raison pour laquelle une équipe française a choisi d’étudier l’association entre les édulcorants de synthèse provenant de différentes sources alimentaires (boissons, produits laitiers, édulcorants de table), en général et par molécule (aspartam, sucralose, acésulfame K), et le risque de maladies cardiovasculaires.

Il s’agit d’une étude prospective de cohorte, menée de 2009 à 2021, incluant plus de 103 000 participants issus de l’étude NutriNet-Santé.

Augmentation du risque cardiovasculaire

Dans cette cohorte, la consommation totale d’édulcorants de synthèse est associée à une augmentation du risque cardiovasculaire global (Hazard Ratio HR 1,09 ; intervalle de confiance à 95 % IC 1,01 à 1,18).

Le risque est particulièrement accru pour les maladies cérébro-vasculaires (HR 1,18 ; IC 1,06 à 1,31), avec un taux d’incidence de 150 pour 100 000 personne-années pour les personnes ne consommant pas d’édulcorants de synthèse, comparé à 195 pour 100 000 personne-années pour les plus forts consommateurs.

Pour lire la suite 🡺  JIM.fr – Les « faux sucres » sont aussi de faux amis

Ou m’écrire à 🡺 gacougnolle@gmail.com