Accueil Course au large  Trophée Jules Verne

Dona Bertarelli et Yann Guichard ont annoncé le programme de l’écurie Spindrift pour la saison 2022.

Le maxi-trimaran Sails of Change s’attaquera à plusieurs records, dont celui du Trophée Jules Verne à la fin de l’année.

En parallèle, l’équipage du TF35 (un catamaran à foils) sera de retour pour une seconde saison sur le circuit, avec six épreuves au calendrier.

Une image contenant extérieur, eau, personne

Description générée automatiquement Une image contenant texte, clipart Description générée automatiquement

Le maxi-trimaran Sails of Change va tenter de battre différents records en 2022. | PIERRE BOURAS / SPINDRIFT

Voiles et Voiliers. Publié le 27/02/2022 à 13h38

« Les TF35 sont des catamarans à foils de nouvelle génération, exigeants et techniques », explique Yann Guichard.

« Ils demandent une grande maîtrise du vol et une parfaite coordination.

En 2021, nous avons terminé la saison inaugurale à la 3e place alors que les bateaux venaient juste d’être livrés.

C’est une grande fierté pour nous d’avoir été compétitifs aussi rapidement avec une équipe nouvellement constituée.

Cette année encore, nous aurons à cœur de réitérer ces performances sportives tout au long du championnat et pourquoi pas faire mieux qu’en 2021 ».

Nous nous remettrons en attente d’une bonne fenêtre météo à la fin de l’année pour le Trophée Jules Verne

Yann Guichard poursuit : « Par ailleurs, nous nous remettrons en attente d’une bonne fenêtre météo à la fin de l’année avec notre maxi-trimaran Sails of Change pour le Trophée Jules Verne (record du tour du monde à la voile en équipage).

En complément de nos entraînements, nous nous mettrons aussi en stand-by de mi-avril à mi-mai, fin juin et tout le mois d’août pour tenter de battre des records.

En fonction de la météo, nous choisirons le parcours sur lequel nous pensons obtenir des résultats.

Ainsi, nous pourrons nous élancer au choix sur la Route de la Découverte (Cadix, en Espagne – San Salvador, aux Bahamas), le record des 24 heures (plus grande distance parcourue à la voile en 24 heures), le tour des Iles Britanniques, Cowes-Dinard et/ou Plymouth-La Rochelle.

Cette diversité de navigations, sur deux bateaux très différents, avec des objectifs variés, nous motive beaucoup.

Tous les marins ont hâte de concourir. Pour l’heure, notre équipe technique prépare les deux navires depuis notre base à Saint-Philibert afin d’être fin prêts pour les premiers entraînements ».

Yann Guichard, skipper de l’écurie Spindrift. | CHRIS SCHMID/SPINDRIFT RACING

Un message pour la protection de la planète

En parallèle, du 9 au 11 février dernier se tenait le One Ocean Summit à Brest.

Le vendredi matin, Dona Bertarelli a eu la chance de pouvoir s’exprimer pendant la plénière officielle en présence du Président Emmanuel Macron, de chefs d’États et de gouvernements, de représentants de l’ONU, de l’Union européenne, d’Organisations non gouvernementales et de dirigeants de géants européens du transport maritime.

Son objectif était de porter la voix de la communauté scientifique internationale qui exhorte les gouvernements à protéger au moins 30 % de notre planète avant 2030.

Dona Bertarelli détaille : « Alors que nous portons le message « 30 x 30 » sur nos deux navires pour alerter le grand public, nous continuons cette année encore notre travail de sensibilisation des jeunes générations avec notre programme Spindrift for Schools.

Nous espérons qu’à travers ces actions complémentaires nous contribuerons à la protection de notre planète ».

Sébastien Duclos, nouveau directeur technique de l’écurie Spindrift

Le 31 janvier dernier, Dona Bertarelli et Yann Guichard annonçaient la fin du stand-by de Spindrift pour la tentative de record sur le Trophée Jules Verne.

Cette date fut également l’occasion pour Jean-Sébastien Chénier Proteau, directeur exécutif de l’écurie de Dona Bertarelli et Yann Guichard depuis octobre 2019, d’annoncer à l’équipe la fin de sa mission.

En effet, en concertation avec eux, le Québécois d’origine a accepté la proposition qui lui a été faite de diriger la toute nouvelle équipe Canadienne sur le circuit SailGP.

Une image contenant rideau, habits, debout, intérieur

Description générée automatiquement

Sébastien Duclos (à gauche) et Jean-Sébastien Chénier Proteau. | SPINDRIFT RACING

Yann Guichard confie : « Jean-Sébastien a réalisé un excellent travail depuis son arrivée.

Son aide a été précieuse lorsque nous avons lancé Sails of Change et il a supervisé le long chantier sur le maxi-trimaran ainsi que notre saison en TF35.

Autour de lui, il a su fédérer une équipe solide et professionnelle.

Ses qualités humaines sont incontestables et reconnues par toute l’équipe.

Avec Dona, nous tenons à le remercier et lui souhaiter le meilleur pour ce beau projet où il défendra les couleurs de son pays ».

Pour le remplacer, Yann Guichard a fait appel à Sébastien Duclos, présent depuis un mois au sein de l’équipe et qui a pris officiellement la direction de l’écurie le 21 février 2022.

L’ancien directeur adjoint au sein du Team Banque Populaire détaille : « Spindrift a plus de 10 ans d’existence.

Depuis sa création, l’équipe a gagné de nombreuses courses et fait tomber de multiples records.

Je suis très heureux et honoré de prendre la direction exécutive d’une structure aussi prestigieuse.

Par le passé, j’ai eu la chance de travailler au sein de la Classe IMOCA, pour des directions de courses et pour un autre Team pendant plus de 10 ans.

Ces différentes missions me permettent aujourd’hui d’avoir une bonne expertise des projets de course à la voile.

Avec Spindrift, je souhaite m’inscrire dans la continuité du travail accompli jusqu’à présent et apporter cette expérience à l’écurie ».

(Source : service presse)

TROPHÉE JULES VERNE YANN GUICHARD DONA BERTARELLI SPINDRIFT RACING