ENDOCRINOLOGIE-MÉTABOLISME

egora.fr Par Pr Philippe Chanson le 15-09-2021

L’obésité viscérale est une manifestation majeure du syndrome métabolique qui est un problème de santé publique fréquent chez les hommes d’âge moyen et âgés.

Afin d’analyser l’efficacité thérapeutique du Tai Chi dans la prise en charge de l’obésité abdominale, une équipe de Hong Kong a mis en place une étude randomisée, contrôlée auprès d’adultes âgés de 50 ans et plus ayant une obésité centrale.

543 participants ont été assignés de manière randomisée, soit à un groupe témoin sans intervention sur l’exercice physique, soit à un groupe d’exercice physique conventionnel (en aérobie à type de marche rapide ou en renforcement musculaire avec 3 sessions d’1 heure par semaine), soit à un groupe Tai Chi.

Les participants du groupe Tai Chi avaient un programme d’entraînement de 12 semaines qui adoptait le style yang du Tai Chi, le style le plus fréquent adopté dans la littérature.

Le programme de Tai Chi consistait aussi en 3 sessions d’1 heure par semaine.

Chaque groupe comportait 181 patients et les interventions ont duré 12 semaines. Le critère d’évaluation principal était le tour de taille.

La différence moyenne ajustée de tour de taille, à partir de la valeur basale dans le groupe témoin à la 12èmesemaine, était de 0.8 cm (IC 95 % = -4.1 à +5.7 cm).

En revanche, chacun des groupes d’intervention montrait une réduction du tour de taille en comparaison des témoins (différence moyenne ajustée du groupe Tai Chi en comparaison des témoins = -1.8 cm ; -2.3 à -1.4 ; p < 0.001) et différence moyenne ajustée de -1.3 cm du groupe exercice physique conventionnel en comparaison du groupe témoin (-1.8 à -0.9 ; p < 0.001).

Chacune des interventions, qu’il s’agisse du Tai Chi ou de l’exercice physique plus habituel, s’est accompagnée d’une diminution du poids corporel (p < 0.05) et d’une atténuation de la baisse du HDL cholestérol en comparaison du groupe témoin.

Les effets favorables en termes de tour de taille et de poids corporel ont été maintenus aussi bien dans le groupe Tai Chi que dans le groupe exercice physique plus conventionnel alors que les effets bénéfiques sur le HDL cholestérol n’étaient maintenus que dans le groupe Tai Chi à la 38èmesemaine.

En conclusion, le Tai Chi est une approche efficace pour réduire le tour de taille chez les adultes âgés de plus de 50 ans avec obésité centrale.

Sources : Siu P.M. et al. Effects of Tai Chi or conventional exercise on central obesity in middle-aged and older adults. Ann Intern Med2021 ; 174 : 1050-1057.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34058100/