Source: Course Au Large

  © C.Schmid/Spindrift racing

Yann Guichard et Dona Bertarelli annoncent le programme du maxi Spindrift 2

G.Class / mardi 02 juillet 2013

L´écurie de course au large Spindrift racing de Dona Bertarelli et Yann Guichard a dévoilé mardi 2 juillet à Lorient la nouvelle robe, le nouveau design, et le programme du Maxi trimaran Spindrift 2, anciennement maxi Banque Populaire V. Le voilier va entamer dès l´été un programme de courses, de records et d´entrainements destiné à permettre au duo de s´en assurer la parfaite maîtrise dans la perspective d´un programme ambitieux de tentatives sur les plus grands records à la voile.

Dona Bertarelli et Yann Guichard, armateurs à travers Spindrift racing de trois multicoques, le catamaran D35 Ladycat, le MOD70 Spindrift, et le Maxi trimaran Spindrift 2, vont mener de front ces prochaines saisons la quête de l’excellence à bord de ces trois supports de prédilection. Dernier venu au sein de l’écurie, le Maxi trimaran Spindrift 2 mobilise en ce début d’été 2013 toute l’énergie de l’équipe. Le défi est de taille pour les deux skippers ainsi que pour l’équipe navigante et les préparateurs ; apprendre à maîtriser la puissance du plus grand trimaran de course au monde. Le voilier a reçu sa nouvelle casaque, noire, blanche et or, déclinée à l’instar de ses compagnons d’écurie. Toute l’équipe Spindrift racing, passée la Route des Princes travaille sur l’optimisation d’un bateau qui a certes fait ses preuves, mais auquel Dona et Yann souhaitent appliquer les dernières connaissances en matière de haute technologie pour gagner en performance partout où cela reste possible. Un nouveau gréement est ainsi à l’étude avec un mât plus léger très adapté à la campagne de records envisagée. La chasse au poids est en effet ouverte, mais pas à n’importe quel prix. « Nous allons réduire la surface de voilure, et nous cherchons le bon point d’équilibre entre le poids et la puissance pour gagner en performance » précise Yann.

C’est Dona qui a pris un soin particulier au design de Spindrift 2, comme elle l’avait précédemment fait pour Ladycat et Spindrift : « cela a été un travail d’équipe et d’échanges entre Yann, Christophe Schmid notre graphiste interne et Jean-Baptiste Epron. La mise en oeuvre du dessin a été faite en grande partie par Léo Lucet et Antoine Carraz ainsi que par notre équipe technique qui s’est beaucoup impliquée pour que le rendu soit fidèle à mes attentes. Il s’agissait de trouver une harmonie entre les 3 bateaux de l’écurie afin qu’au premier coup d’œil on puisse reconnaître leur appartenance. Je voulais également un dessin épuré, élégant et hors normes pour un bateau hors normes. Les couleurs noir, blanc et or étaient pré-définies. Ces couleurs sont porteuses de valeurs qui nous définissent bien; le noir : la compétitivité, la détermination, l’engagement, la force, le dépassement de soi ; le blanc : la pureté, la discipline, l’esprit d’équipe, le partage ; et l’or : l’élégance, la féminité, la passion, l’exploit, la couleur de la victoire… » 

En course dès cet été et plus encore

Dona Bertarelli et Yann Guichard appliquent depuis de nombreuses années leur talent et leur passion de la vitesse à la voile à bord de multicoques. Issu de la filière olympique, Yann fait également partie des spécialistes incontestés des trimarans océaniques ; il a pratiqué avec assiduité les défunts trimarans ORMA, avant de devenir l’un des principaux animateurs de la nouvelle classe des MOD70 dont il a remporté en 2012 le championnat. « Le maxi trimaran Spindrift 2 nous projette dans une toute nouvelle dimension » précise t’il. « Nous souhaitons prendre le temps d’apprivoiser ce géant des mers sans brûler les étapes. » Et c’est la Rolex Fastnet race qui va offrir à l’écurie Spindrift racing l’occasion de faire ses premières armes dès cet été à bord d’un Maxi multi qui connaît bien la route entre Cowes et Plymouth via le sud de l’Irlande puisqu’il détient déjà le record de l’épreuve. « Spindrift 2 a d’énormes qualités intrinsèques » poursuit Yann. « A nous de les découvrir afin d’orienter au mieux notre réflexion sur l’optimisation de la plateforme. » Les navigations vont se multiplier durant le second semestre 2013 afin de préparer les campagnes de records des prochaines années. La fin d’année sera studieuse pour l’écurie Spindrift racing projetée dans un programme de 4 ans. « Nous nous donnons 4 ans pour parvenir à maturité et établir des temps de références sur les distances les plus significatives » explique Dona. « Nous travaillons sur différentes configurations de voiles possibles impliquant un nouveau gréement. L’objectif  est d’optimiser ce nouveau plan de voilure pour le Trophée Jules Verne. Le mât actuel sera adapté pour des records spécifiques tels que les 24h ou l’Atlantique Nord », explique Yann. « Il est certain que la Route du Rhum qui se présente en 2014 est une opportunité que nous sommes en train d’étudier. C’est une course mythique à laquelle tout marin ou écurie aspire » souligne Dona. « En tant que compétiteur, c’est un défi ultime que j’ai envie de relever. C’est toute une étude technique que nous avons déjà débutée afin de déterminer si ce maxi trimaran peut-être mené en solitaire », conclut Yann. 

Programme 2013 

Rolex Fastnet Spindrift 2 va donc participer à la Rolex Fastnet race en équipage le 11 août prochain. Le bateau aux couleurs de son ancien armateur est le détenteur du record de l’épreuve, en 1 jour 8 heures 48 minutes à la moyenne de 18,1 nœuds.
La Route de la Découverte. Cadix (Espagne) – San Salvador (Bahamas) Dona Bertarelli et Yann Guichard envisagent ensuite une tentative sur la Route de la Découverte dès l’automne ; le temps de référence appartient au maxi trimaran Groupama 3 (Franck Cammas) établi en mai 2007 en 7 jours 10 heures 58 minutes et 53 secondes.
Transatlantique retour  Une transatlantique retour vers l’Europe en convoyage aura lieu cet hiver, avec, si l’opportunité se présente, une tentative contre le record de distance parcourue en 24 heures (908 milles, 37,8 noeuds de moyenne !), record établi par ce même maxi sous le nom de Banque populaire V.
Record de la Manche entre Cowes (Angleterre) et Dinard (France) Record détenu par Maiden 2 (Brian Thompson) depuis 2000 en 5 heures 23 minutes et 38 secondes à la vitesse moyenne de 25,60 nœuds
 Programme 2014 :  Objectif Route du Rhum – départ de Saint Malo en novembre 2014 ou  Record de l’Atlantique Nord. New-York – Cap Lizard Détenu par le maxi Banque Populaire V (Pascal Bidegorry) depuis le 2 août 2009 en 3 jours 15 heures 25 minutes et 48 secondes à la moyenne de 33,4 nœuds
 Le Tour des Iles Britanniques  Record détenu par le maxi banque Populaire V  (Pascal Bidegorry) depuis juillet 2011 en 3 jours 3 heures 49 minutes et 14 secondes à la vitesse moyenne de 23,3 nœuds
 Record de la Méditerranée. Marseille (France) – Carthage (Tunisie) Détenu par le maxi Banque Populaire V (Pascal Bidegorry) depuis le 16 mai 2010 avec un temps de 14 heures, 20 minutes et 34 secondes 
 Record des 24h – record du monde de la distance parcourue à la voile en 24h Détenu par le maxi Banque Populaire V (Pascal Bidegorry) depuis le 1 août 2009 : 908,2 milles, soit une moyenne de 37,8 nœuds avec une pointe à 47,1 nœuds
Programme 2015-2016 :  Nouvelles tentatives pour les records suivants s’ils n’ont pas été battus :  
Record de l’Atlantique Nord. New-York – Cap Lizard
Détenu par le maxi Banque Populaire V (Pascal Bidegorry) depuis le 2 août 2009 en 3 jours 15 heures 25 minutes et 48 secondes à la moyenne de 33,41 noeuds
Record de la Méditerranée. Marseille (France) – Carthage (Tunisie) Détenu par le maxi Banque Populaire V (Pascal Bidegorry) depuis le 16 mai 2010 avec un temps de 14 heures, 20 minutes et 34 secondes  
Record des 24h. Record du monde de la distance parcourue à la voile en 24h Détenu par le maxi Banque Populaire V (Pascal Bidegorry) depuis le 1 août 2009 : 908,2 milles, soit une moyenne de 37,84 nœuds avec une pointe à 47,16 nœuds
Trophée Jules Verne. Tour du monde via les 3 caps – Bonne Espérance, Leeuwin et Horn Détenu par le maxi Banque Populaire V (Loick Peyron) en  45 jours 13 heures 42 minutes et 53 secondes à la vitesse moyenne de 19,75 nœuds depuis le 6 janvier 2012

Equipage du Maxi Spindrift 2 pour la Rolex Fastnet :  
Dona Bertarelli – Skipper
Yann Guichard – Skipper
Xavier Revil
Jacques Guichard
Erwan Tabarly
Antoine Carraz
Nicolas Texier
Jean Baptiste le Vaillant
Thierry Douillard
Sébastien Marsset
Erwan Israel

© C.Schmid/Spindrift racing