Source:

Le niveau d’humeur dépend du mode de vie

Les quatre saisons de la bonne humeur. Michel Lejoyeux, Editions JC Lattès, 148 pages, 18 euros

  PSYCHIATRIE par Dr Philippe Massol le 29-11-2016

Le dernier livre du Pr Michel Lejoyeux, psychiatre à l’hôpital Bichat (Paris) et professeur à l’université Paris Diderot, (Paris VII)  évoque une fois encore la bonne humeur. L’auteur a passé en revue les études les plus récentes sur les déterminants de la dépression et de la bonne santé. 

Dans son livre récemment publié aux éditions J C Lattès, le Pr Michel Lejoyeux présente un vrai programme annuel de santé pour l’âme et le corps ! Il démontre, preuves scientifiques à l’appui, que notre niveau d’humeur dépend en grande partie de notre mode de vie. Comme dans le domaine cardio-vasculaire, le mode de vie permet d’agir sur les facteurs de risque. Sans nier l’utilité des médicaments, l’auteur présente les expériences qui agissent de manière indirecte sur les neuromédiateurs et en particulier la sérotonine et la noradrénaline. Le livre est découpé en saisons pour être particulièrement pratique et facile à utiliser. Il se termine avec des tableaux de régime et d’activité adaptés au sexe et à l’âge.

En hiver, la principale vitamine utile à la bonne humeur est la vitamine D. Après le rachitisme osseux, on décrit maintenant le “rachitisme” de l’émotion chez celles et ceux qui en manquent. Les aliments riches en vitamine D sont certains poissons comme les maquereaux et les sardines. Il est aussi possible, après avis médical, de compenser son manque de vitamine D par une ampoule active plusieurs mois. Un danger méconnu de l’hiver sur la santé physique et psychologique est la sédentarité. Marcher six minutes dans le froid permet de parcourir 633 mètres en moyenne, d’augmenter ses endorphines et de monter de 30 % son niveau d’émotion positive. Le thé noir est un autre “anti-déprime” naturel. Les travaux chinois dans le domaine montrent que trois tasses de thé noir par jour l’hiver réduisent de moitié le risque de dépression. Le thé contient des molécules actives sur l’humeur. Il incite aussi à un moment de tranquillité et, comme le dit l’auteur du livre, à “méditer”.

La musique est un autre antidépresseur naturel. Quelques travaux récents viennent de mesurer l’effet de différents morceaux de musique sur le cerveau grâce à l’IRM fonctionnelle. Il est possible en parallèle d’estimer l’action de la musique sur la tension artérielle et le rythme cardiaque. Ces protocoles aboutissent à un choix scientifique des morceaux de musique classique ou moderne les plus actifs sur l’humeur. Celles et ceux qui veulent profiter davantage des effets de la musique sur l’humeur peuvent, au choix, s’inscrire à une chorale, s’inspirer des techniques des chanteurs d’opéra pour respirer en pleine conscience et organiser des soirées karaoké.

La poursuite de la lecture de ce livre réserve bien des surprises tant pour les praticiens que pour leurs patients. Quand vous mangez dans des assiettes rouges, vous contrôlez mieux vos fringales et votre cerveau intègre inconsciemment le message envoyé par la couleur rouge. On peut traiter la phobie du rire ou gélotophobie en regardant des séquences de rire sur Internet et ceux qui prononcent plusieurs fois de suite le son i (en souriant) vont mieux que ceux qui répètent le son ou. La couleur bleue et la vision du ciel ou de la mer ont des effets objectivement stimulants. Les habitants des bords de mer font moins de dépression et ont des traits de personnalités marqués par plus d’extraversion. Bien d’autres expériences font référence à la psychologie cognitive d’une manière très abordable.

Le modèle PERMA est présenté par l’auteur. Pour relancer la motivation, sont à rechercher les émotions positives (P), l’engagement (E), les relations sociales et amicales ( R ), les activités riches de sens ( R ), et les domaines où l’on s’accomplit  et où l’on réussit (A ).

Original et rigoureux, “Les quatre saisons de la bonne humeur” est un guide riche en explications qui intéressera autant les praticiens que leurs patients. Il dédramatise la question des troubles de l’humeur et propose des techniques simples pour passer toutes les saisons en pleine forme.

Grossesse : l’humeur des hommes change aussi… en bien