Jeudi 1 juillet 2010
 
Rapporté par Jean-Louis Gayet (Paris) d’après une communication présentée à
ADA 2010, Orlando, 25-29 juin 2010

La quantification de l’excès de risque cardiovasculaire associé au diabète et à l’hyperglycémie a donné lieu à de multiples évaluations avec des écarts souvent importants et la prise en compte des facteurs confondants a souvent été incertaine. L’étude présentée ici repose sur 102 études ayant inclus 698 782 participants sans antécédents coronariens ou d’AVC et pour lesquels étaient disponibles des informations sur l’existence ou non d’un diabète et/ou sur la glycémie à jeun. (…) Lire cet article