Source: Course Au Large

   Course au large  © Hydros

L´aile rigide, un élément clé pour les Class C

Catamaran de sport / vendredi 01 mars 2013

L’équipe Hydros poursuit la préparation de ses deux catamarans qui participeront au championnat du monde des Class C au mois de septembre. Les Class C naviguent depuis une trentaine d’année avec des ailes, leur efficacité n’est donc plus à prouver. Du côté d’Hydros, ces ailes sont le fruit de l’expérience de Jérémie Lagarrigue, qui a déjà participé à ce championnat du monde, et de VPLP et HDS, qui ont apporté leur expérience de la Coupe. « L’aile rigide apporte une grosse amélioration en terme de performance », explique Daniel Schmäh, barreur et skipper de l’Hydroptère.ch et responsable de la construction des Class C. « Pour une même force de vent, le bateau aura plus de puissance et engendrera moins de trainée. »

L’assemblage de l’aile rigide Hydros, la première construite en TPT (Thin Ply Technology) peut s’assimiler à un puzzle très compliqué : « Chaque pièce est fabriquée séparément », explique Daniel Schmäh. « La phase d’assemblage est alors une étape cruciale : il s’agit d’une aile rigide, mais les pièces doivent quand même bouger entre elles. Nous testons ensuite chaque module séparément – à terre – afin de confirmer que les propriétés mécaniques sont conformes aux modèles théoriques.» En attendant la finalisation des différentes pièces et la mise à l’eau du premier Class C fin mars, les navigations continuent pour les quatre navigateurs Hydros à la Grande Motte, à bord des Nacra F20.

http://www.youtube.com/watch?v=filusHvilvk&feature=player_embedded