Grands Records / mercredi 04 août 2010
 

L’Hydroptère est arrivé à la Seyne-sur-Mer dimanche matin à l’aube après un convoyage de 10 jours riche en expériences. L’équipage est heureux d’avoir ainsi pu tester le comportement de son voilier sur une navigation semi-hauturière de plusieurs milliers de milles. « Le vent n’était parfois pas au rendez-vous mais certaines étapes ont laissé de beaux souvenirs », raconte Jean-Mathieu Bourgeon, « notamment au passage du Cap Raso ! ».

Les hommes d’Alain Thébault avaient misé sur une arrivée un peu plus tôt dans le week-end mais une avarie sur l’un des deux systèmes de barre hydraulique du bateau les a finalement contraint à faire escale près de Rosas, à l’extrémité nord ouest de l’Espagne sous le cap de Creus. Les réparations effectuées, le trimaran a pu reprendre sa route samedi tôt dans la matinée.

Au final, après une grande étape dans le nord de l’Europe au début de l’été, l’Hydroptère démontre une nouvelle fois sa capacité à évoluer au large, dans des conditions de vent et de mer variées. Après un break de quelques semaines, les navigations de l’Hydroptère reprendront entre Port-Fréjus et Saint-Tropez tout au long du mois de septembre.