Une image contenant personne, homme, debout

Description générée automatiquement Une image contenant texte, clipart

Description générée automatiquement Publié le 15/09/2022

La dysplasie arythmogène du ventricule droit (DAVD) est une cardiomyopathie héréditaire qui affecte 1 patient sur 1 000 à 5 000.

Elle est essentiellement caractérisée par le remplacement des myocytes par une infiltration graisseuse ce qui est à l’origine de troubles du rythme ventriculaire et d’une altération de la fonction systolique.

En Suède, la DAVD est responsable de 4 % des morts subites d’origine cardiaque (MSC) du sujet jeune.

Delgado-Vega et coll.  ont souhaité décrire, chez 22  patients suédois  âgés de plus de 35 ans  qui présentaient une DAVD confirmée par autopsie, entre 2000 et 2010,  les circonstances ayant précédé la MSC.

L’étude a été menée à partir des informations de plusieurs registres sanitaires nationaux dans lesquels avaient été inclus : les données démographiques, les antécédents médicaux familiaux, les circonstances du décès, les rapports d’autopsie.

Les informations issues des registres ont été comparées à celles issues de la population générale, avec appariement en fonction de l’âge, du genre et de la situation géographique.

Des symptômes d’origine cardiaque dans les 6 mois précédents pour plus de deux tiers des patients

Dans les 6 mois précédant la MSC, il a été noté dans 15/22 cas (68 %) des symptômes d’origine cardiaque et notamment : syncope ou présyncope (54 %) et gêne thoracique (27 %).

Pour lire la suite 🡺 JIM.fr – La mort subite est souvent « annoncée » dans les DADV

Ou m’écrire à 🡺 gacougnolle@gmail.com