L’insuffisance cardiaque est associée à une morbi-mortalité importante. A ce titre, la molécule ivabradine soulève de beaux espoirs dans la prise en charge de cette pathologie. Les résultats de l’étude SHIFT publiée dans The Lancet montrent qu’elle réduit de 26% le risque d’hospitalisation pour insuffisance cardiaque, de même que de décès par insuffisance cardiaque.

L’étude SHIFT (Systolic Heart Failure Treatment with the If Inhibitor Ivabradine Trial) a été menée de 2006 à 2010 dans près de 700 centres et 37 pays. Les patients éligibles avaient une insuffisance cardiaque symptomatique avec une fraction d’éjection du ventricule gauche inférieure ou égale à 35% et une fréquence cardiaque d’au moins 70 battements par minute. Ils avaient été admis à l’hôpital pour leur insuffisance cardiaque dans l’année précédant le recrutement et recevaient un traitement de référence incluant un bêta-bloquant s’il était toléré.

 
Les patients ont été randomisés dans deux groupes. Ils recevaient de l’ivabradine (n = 3268) titrée à maximum 7,5 mg deux fois par jour ou un placebo (n = 3290). Pendant le suivi médian de 23 mois, les auteurs ont enregistré 793 événements (24%) inclus dans les critères principaux dans le groupe ivabradine et 937 (29%) dans le groupe placebo (p<0,0001).
Il s’agissait essentiellement d’hospitalisations pour aggravation des symptômes d’insuffisance cardiaque : 672 (21%) patients dans le groupe placebo versus 514 (16%) dans le groupe ivabradine (p<0,0001). Mais également de décès pour insuffisance cardiaque : 151 (5%) cas sous placebo contre 113 (3%) sous ivabradine (p=0,014).
 
Les auteurs notent que des cas de bradycardie symptomatique ont été observés chez 5% des patients sous ivabradine contre seulement 1% sous placebo (p<0·0001) et que des phosphènes ont été rapportés par 3% patients du groupe ivabradine contre 1% dans le groupe placebo (p<0,0001). Marie Lestelle (Paris)

Référence :
Karl Swedberg, Michel Komajda, Michael Böhm, Jeffrey S Borer, Ian Ford, Ariane Dubost-Brama et al
Ivabradine and outcomes in chronic heart failure (SHIFT): a randomised placebo-controlled study
The Lancet 2010, Vol 376, Issue 9744, p : 875 – 885
[Retrouvez l’abstract en ligne]

Date de publication : 07-10-2010