Indice de masse corporelle et risque de mortalité : un lien réaffirmé
  
Avoir un Indice de Masse Corporelle (IMC) ou Body Mass Index (BMI) entre 20 et 24,9 kg/m2 diminue le risque de mortalité chez les adultes de race blanche. Des chercheurs américains ont examiné le lien entre BMI et mortalité à l’aide de 19 études prospectives, incluant au total 1,46 million d’individus de 19 à 84 ans avec 160 000 décès. Leurs résultats sont publiés dans le New England Journal of Medicine. Ils concluent que la surcharge pondérale et l’obésité mais aussi le faibles poids semblent diminuer l’espérance de vie.

Les auteurs ont intégré à leurs analyses 19 études prospectives de cohortes internationales avec 5 ans de suivi minimum. Au total, 1,46 million d’individus de race blanche d’origine non hispanique ont été inclus. Plus de la moitié était des femmes (58%), l’âge médian à l’inclusion était de 58 ans et le BMI médian de 26,2. Quarante-sept pour cent déclaraient à l’inclusion n’avoir jamais fumé et 13% fumer couramment.
Durant un suivi médian de 10 ans (entre 5 et 28 ans), 160 087 décès ont été rapportés. Les auteurs ont ajusté les résultats sur l’âge, le niveau d’étude, l’activité physique, la consommation d’alcool et le statut marital.

 
Parmi les participants qui n’avaient jamais fumé et sans diagnostic de cancers ou de maladies cardiovasculaires, il y avait une relation en U entre le BMI et la mortalité globale. Par rapport à la catégorie de référence (BMI entre 22,5 et 24,9), le risque relatif de décès chez les femmes qui avaient un BMI entre 15 et 18,4 était de 1,47 (IC95%= [1,33 ; 1,62]). Ce risque était de 1,37 chez les hommes.
Entre 30 et 34,9 et entre 35 et 39,9, les risques relatifs de mortalité étaient respectivement de 1,44 (IC95%= [1,38 ; 1,50]) et 1,88 (IC95%= [1,77 ; 2,00]) chez les femmes et de 1,44 et 2,06 chez les hommes. Ces associations étaient d’autant plus marquées que le BMI était augmenté dès l’âge de 50ans.
Les auteurs indiquent néanmoins une hétérogénéité importante entre les différentes études, réduites lorsque les sujets fumeurs et ceux suivis pendant 5 années seulement étaient exclus.

Dr Caroline Puech

Références :

Berrington de Gonzalez A, Hartge P, Cerhan JR et al.
Body-mass index and mortality among 1.46 million white adults.
N Engl J Med. 2010 Dec 2;363(23):2211-9.
[Retrouvez l’abstract en ligne]

Date de publication : 08-12-2010