ENDOCRINOLOGIE-MÉTABOLISME PÉDIATRIE

Par Philippe Chanson le 06-12-2022

Une image contenant bleu, gants, chaussures

Description générée automatiquement egora.fr

La cause principale d’hyperthyroïdie infantile est la maladie de Basedow, une maladie auto-immune rare chez les enfants.

Les données épidémiologiques sont elles aussi rares et la variabilité de l’incidence d’une région française à l’autre est inconnue.

Juliane Léger, endocrinologue pédiatre de l’hôpital Robert Debré, à Paris, travaille depuis de nombreuses années sur la maladie de Basedow chez l’enfant, ce qui lui a donné l’occasion d’analyser les tendances dans le temps et les variations régionales de l’hyperthyroïdie pédiatrique en France, en vue d’identifier d’éventuels facteurs déclenchants environnementaux.

Il s’agissait d’une étude observationnelle en population à partir des données collectées auprès du Système National des Données de Santé, couvrant la période 2008-2017 et l’ensemble de la France.

Les cas incidents d’hyperthyroïdie traitée, chez les enfants âgés de 6 mois à 17,9 ans, localisés à l’échelle du département de résidence, ont été individualisés et des analyses descriptives du taux d’incidence selon le sexe, l’âge et l’année ainsi que le département de résidence ont été réalisées.

Sur la période 2008-2017, 4734 cas incidents d’hyperthyroïdie ont été identifiés, chez 3787 filles (80%) et 947 garçons (20%).

Pour lire la suite 🡺  Hyperthyroïdie de l’enfant : une pathologie qui augmente, sans doute en raison de causes environnementales | egora.fr

Ou m’écrire 🡺 gacougnolle@gmail.com