Actualités  –  publiée le 4/09/2022 par Équipe de rédaction Santélog

Hypertension

Une image contenant intérieur, mur, pose, fenêtre

Description générée automatiquement

Cette équipe de la Xiangya Central South University (Chine) précise le lien entre des siestes fréquentes et l’hypertension artérielle (HTA).

L’étude, présentée dans Hypertension, la revue de l’American Heart Association (AHA) confirme ainsi une forte association entre une sieste régulière et un risque nettement plus élevé d’HTA mais également d’accident vasculaire cérébral (AVC).

On savait que le manque de sommeil, les troubles du sommeil tel le syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) ou l’insomnie peuvent influencer non seulement le niveau de tension d’un individu mais aussi déstabiliser la maîtrise de l’hypertension artérielle (HTA) traitée.

Une récente étude a également montré que chez les patients hypertendus, une petite sieste à mi-journée permet de réduire la pression artérielle et …les médicaments antihypertenseurs.

Même chez des personnes sans HTA, une petite sieste par jour permet de réduire le risque d’HTA et tout autant que d’autres facteurs de mode de vie.

L’étude : l’équipe chinoise a examiné si des siestes fréquentes pouvaient être un facteur de risque et de cause d’hypertension artérielle et/ou d’accident vasculaire cérébral- ou seulement un symptôme de la maladie.

C’est d’ailleurs la première étude à utiliser à la fois l’analyse observationnelle des participants sur une longue période et la randomisation mendélienne – une validation du risque génétique- pour préciser l’association entre les siestes fréquentes, l’HTA et l’AVC.

Pour lire la suite 🡺 HYPERTENSION : Les siestes fréquentes, signe ou facteur de troubles cardiaques ? | santé log (santelog.com)

Ou m’écrire à 🡺 gacougnolle@gmail.com