Actualités  –  publiée le 8/04/2020 par Équipe de rédaction Santélog

American Journal of Hypertension

La méthode Pilates est reconnue ici comme une stratégie efficace pour améliorer la santé cardiovasculaire

Cette étude à paraître dans l’American Journal of Hypertension révèle le « Pilates » comme un moyen efficace à réduire la pression artérielle chez les jeunes femmes obèses. Plus largement, la méthode Pilates est reconnue ici comme une stratégie efficace pour améliorer la santé cardiovasculaire de ces jeunes femmes obèses, une population à risque d’hypertension et de complications vasculaires précoces.

La méthode regroupe déjà, selon les auteurs, plus de 9 millions d’adeptes aux Etats-Unis et non pas sans raison, puisque la pratique permet de travailler sur la force de base, la souplesse, la posture et l’équilibre, et enfin le contrôle de la respiration. Dans le même temps, la prévalence de l’obésité est en progression chez les jeunes adultes. Si l’exercice est déjà largement documenté comme un facteur clé de prévention et de gestion de nombreuses maladies chroniques, dont la maladie cardiovasculaire, les femmes atteintes d’obésité sont moins enclines à sa pratique régulière. Le Pilates pourrait donc être une alternative douce et adaptée à des routines d’entraînement traditionnelles. Les avantages de la discipline sont pourtant peu documentés dans la littérature scientifique existante.

La pratique de Pilates permet de réduire la rigidité et la pression artérielles

Les chercheurs suivent ici de jeunes femmes atteintes d’obésité, âgées de 19-27 ans, avec une pression artérielle élevée et un indice de masse corporelle compris entre 30 et 40 kg / m2. Ces participantes exemptes de maladies chroniques et non-fumeuses ont suivi un programme de 12 semaines de Pilates, à raison de 3 séances d’entraînement d’une heure par semaine, supervisées par un entraineur certifié. Chaque séance comportait 10 mn d’échauffement et d’étirements, 40 mn d’exercices sur tapis et 10 mn de récupération. L’entraînement s’est intensifié au cours des 12 semaines, avec une augmentation de la répétition de chaque exercice.

Une routine de Pilates pour contrôler la pression : l’expérience montre que cette « routine » de Pilates permet de réduire de manière considérable la rigidité et la pression artérielles, y compris la pression centrale (aortique) : « Nos résultats prouvent que la méthode Pilates est bénéfique pour la santé cardiovasculaire en diminuant la pression artérielle, la rigidité artérielle et la graisse corporelle, ici chez des jeunes femmes obèses“.

Parce que l’adhésion à l’exercice traditionnel est faible chez les personnes atteintes d’obésité, la méthode Pilates s’avère une alternative d’exercice efficace pour la prévention de l’hypertension et des événements cardiovasculaires chez les jeunes adultes en surpoids.

Source: American Journal of Hypertension The effects of mat Pilates training on vascular function and body fatness in obese young women with elevated blood pressure (In Press) via Eurekalert (AAAS) 1-Apr-2020 Study finds that Pilates significantly improves blood pressure in young, obese women

Plus sur l’HTA