Une étude NHANES portant sur le contrôle de l’hypertension artérielle aux Etats-Unis pendant les 20 dernières années montre une dégradation du contrôle tensionnel, qui peut s’expliquer par l’augmentation de l’obésité aux USA

Marie-Catherine Wimart Une image contenant texte

Description générée automatiquement Une image contenant texte

Description générée automatiquement

Par le Dr Marie-Catherine Wimart (Paris) [Déclaration de liens d’intérêts] – Date de publication : 8 mars 2022

Article commenté : Trends in Blood Pressure Control Among US Adults With Hypertension, 1999-2000 to 2017-2018 – P Muntner, ST Hardy, LJ Fine et al. – JAMA. 2020 ; 324(12):1190-1200.

► Retrouvez l’abstract en ligne

Voici les résultats du contrôle de l’hypertension artérielle aux Etats-Unis pendant les 20 dernières années.

Les études NHANES sont des enquêtes réalisées sur un échantillon représentatif de la population adulte vivant aux USA.

Un bilan de santé protocolisé est réalisé par un technicien de santé à domicile comportant, entre autres, 3 mesures de la tension artérielle avec la moyenne des 3 mesures pour définir l’état tensionnel du sujet.

Dans les études NHANES, le statut d’hypertension artérielle est défini si la tension mesurée lors de la visite est supérieure ou égale à 140/90 ou si le sujet déclare suivre un traitement par au moins un médicament antihypertenseur.

Le contrôle tensionnel est lui défini par le résultat de la tension obtenu lors de la visite comme inférieur à 140 pour la systolique et 90 pour la diastolique.
Nous allons détailler les résultats concernant le contrôle tensionnel.

L’étude sur 20 ans montre que celui-ci s’améliore jusqu’en 2007, passant de 31 à 53,8%, puis se stabilise jusqu’en 2012 et à partir de 2013-2014, se dégrade pour atteindre 43,7% de la population totale.

Cette évolution du contrôle tensionnel en 3 phases « amélioration, stabilisation puis dégradation » est identique dans tous les sous-groupes : sujets traités par antihypertenseurs et sujets non traités, sujets âgés de plus de 75 ans, sujets appartenant au groupe des Afro-Américains et des Hispaniques.

En conclusion, la dégradation du contrôle tensionnel dans la population vivant aux USA sur la période récente est le marqueur d’une dégradation de la santé cardio-métabolique de la population américaine.

De nombreuses raisons peuvent expliquer ce phénomène mais l’augmentation de la proportion des patients ayant une obésité semble être un des facteurs importants.

Pour obtenir plus de détails sur cette étude riche en informations sur la prise en charge de l’HTA aux USA, lisez l’article publié dans le JAMA.