Revue de presse Mediscoop du 08-12-2022

HTA : un risque post-partum important Une image contenant texte

Description générée automatiquement

Par Mme Aude Rambaud (Saint-Germain-en-Laye) [Déclaration de liens d’intérêts]

– Date de publication : 8 décembre 2022

HTA : un risque post-partum important (mediscoop.net)

Quel risque d’hypertension après une grossesse ?

D’après une étude parue dans Hypertension, plus d’une femme sur dix ayant eu une grossesse sans hypertension en présente une dans l’année qui suit l’accouchement.
L’hypertension post-partum après une grossesse normo-tendue est très fréquente à en croire une nouvelle étude parue dans Hypertension.

Il s’agit d’une étude de cohorte rétrospective portant sur 3925 accouchements entre 2016 et 2018.

Toutes les mesures de la pression artérielle pendant la grossesse et jusqu’à 12 mois après l’accouchement ont été extraites des dossiers médicaux.

Les patientes souffrant d’hypertension chronique ou de troubles hypertensifs de la grossesse ont été exclues.

L’hypertension post-partum de novo a été définie par une PAS ≥140 mm Hg et une PAD ≥90 mm Hg au moins 48 heures après l’accouchement et après deux mesures successives.

Et elle était sévère si la PAS ≥160 et la PAD ≥110.
Parmi les 2 465 patients sans antécédent d’hypertension, 12% ont développé une HTA post-partum dont 17% de forme sévère.

Ces patientes étaient plus susceptibles d’avoir ≥ 35 ans, d’avoir accouché par césarienne ou d’être fumeuses actuelles ou passées.
Les femmes présentant ces trois facteurs de risque à la fois avaient un risque de 29% de développer une HTA post-partum.

Environ 22% des cas ont été diagnostiqués après six semaines suivant l’accouchement.
Référence : Samantha E. Parker et al. – De Novo Postpartum Hypertension: Incidence and Risk Factors at a Safety-Net Hospital – Hypertension. 15 Nov 2022

Retrouvez l’abstract en ligne