CARDIO-VASCULAIRE HTA  –  Par Alexandra Verbecq le 15-07-2022

Une image contenant texte, clipart

Description générée automatiquement egora.fr

Le 31ème congrès de l’European society of hypertension (ESH) s’est tenu du 17 au 20 juin 2022 à Athènes.

Ce rendez-vous a été l’occasion de faire le point sur l’état actuel du contrôle de la pression artérielle en Europe, de présenter les dernières actualités thérapeutiques et diagnostiques et de rappeler que certaines hypertensions artérielles sont encore sous-diagnostiquées.

Au sommaire également :

–       Vers de nouveaux antihypertenseurs

–       L’hyperaldostéronisme primaire : sous-diagnostiqué

De nouvelles données sur le contrôle de la pression artérielle et la dénervation rénale

Pour les experts réunis à Athènes, il faut être vigilant avec les nouveaux dispositifs de mesures de la PA.

Par ailleurs, les études confirment que la dénervation rénale constitue désormais une alternative thérapeutique.

 Le Pr Michel Azizi* est Chef de Service au Centre d’excellence en hypertension artérielle, Hôpital Européen Georges Pompidou, PAris.

Egora : Le contrôle de la pression artérielle des patients hypertendus est-il insuffisant ?

 Pr Michel Azizi* : Depuis cinq ans, nous assistons à une dégradation de la prise en charge de l’hypertension artérielle (HTA).

La dernière enquête Esteban (2018) montrait que : seule la moitié des hypertendus se savaient être hypertendus ; la moitié d’entre eux étaient pris en charge dont seuls 50% étaient traités et parmi ceux traités, la moitié avait une pression artérielle (PA) contrôlée.

C’est une situation extrêmement préoccupante car l’HTA en France a une prévalence de 30 % environ et la mortalité associée a augmenté.

Le rôle des médecins généralistes est absolument capital : depuis la détection de l’HTA, sa prise en charge initiale, la mise en place des règles hygiéno-diététiques au démarrage du traitement antihypertenseur.

Il faut lutter aussi contre l’inertie thérapeutique qui a pour effet de perpétuer un mauvais contrôle tensionnel en particulier s’il est aussi associé à une mauvaise adhérence thérapeutique …

Pour lire la suite 🡺  HTA : ce qu’il faut retenir du congrès européen de l’ESH | egora.fr

Ou écrivez-moi 🡺 gacougnolle@gmail.com