Actualités  –  publiée le 6/08/2020 par Équipe de rédaction Santélog

Nature Metabolism

Même un exercice maternel modéré augmente les niveaux d’un composé précieux du lait, qui réduit le risque de maladie chez le bébé (Visuel Fotolia)

Cette étude de l’Université de l’Ohio documente un nouveau bénéfice de la pratique d’un exercice adapté durant la grossesse : une meilleure « qualité » de lait maternel. Et même un exercice modéré augmente les niveaux d’un composé précieux, qui réduit le risque de maladie cardiaque, de diabète et d’obésité chez le bébé, plus tard dans la vie.

Des travaux présentés dans la revue Nature Metabolism qui isolent aussi un oligosaccharide du lait maternel bénéfique pour la santé métabolique du bébé.

Alors que de très nombreuses études documentent les multiples bénéfices de l’allaitement maternel pour la santé de la mère et du bébé, « cette nouvelle étude commence à répondre à la question de savoir pourquoi », explique son auteur principal, Kristin Stanford, chercheur au Diabetes and Metabolism Research Center de l’Ohio State.

Isoler les effets du lait maternel sur la santé du bébé

Chez les souris : l’étude a d’abord porté sur des souris nées de mères sédentaires mais qui ont reçu du lait maternel de mères actives tout au long de la gestation. L’expérience montre que certains avantages de l’exercice pour la santé maternelle sont transmis à la progéniture, via le lait maternel et que ces avantages ne sont pas seulement « hérités » par l’intermédiaires de traits génétiques ou épigénétiques.

Chez les Hommes : les chercheurs ont également suivi 150 femmes durant la grossesse et le post-partum avec des trackers d’activité et constatent qu’une activité plus importante dans la journée est associée à des niveaux plus élevés d’un composé, appelé 3SL, dans leur lait maternel.

Ce composé pourrait être impliqué dans ces avantages pour la santé. De plus, l’augmentation de 3SL n’est pas nécessairement liée à l’intensité de l’exercice, donc même un exercice modéré comme une marche quotidienne suffit à en bénéficier.

Une nouvelle voie de transmission et une nouvelle protéine de santé métabolique : on savait que l’exercice est excellent pour la santé maternelle, pendant et après la grossesse, cette étude révèle une nouvelle voie de transmission de ces bénéfices au bébé, via le lait maternel. De plus, la protéine « 3SL » pourrait constituer une nouvelle cible d’intervention permettant d’apporter ces avantages à l’enfant, notamment lorsque la mère est dans l’impossibilité d’allaiter. Dans ce cas, le composé pourrait être ajouté à la préparation pour nourrissons.

« Cet oligosaccharide du lait maternel a un impact significatif sur la progéniture en bonne santé. Le fait de pouvoir l’ajouter à la préparation pour nourrisson pourrait apporter des avantages aux bébés lorsque la mère n’est pas en mesure d’allaiter ».

Source: Nature Metabolism 29 June 2020 Exercise-induced 3′-sialyllactose in breast milk is a critical mediator to improve metabolic health and cardiac function in mouse offspring

Plus sur l’Allaitement maternel sur Pédiatrie Blog