Source: Voiles et Voiliers

Par Hervé Hillard Publié le : 08/05/2010 00:16

Ce sont des signes qui ne trompent pas. Les premières passes d’arme, les petites phrases, la pression psychologique que l’on cherche à mettre sur la concurrence… Le Grand Prix Douarnenez 2010 a ainsi mis en valeur le duel entre les deux Multis 50 Crêpes Whaou 3 de Franck-Yves Escoffier et Actual d’Yves Le Blévec – une victoire partout. Lionel Lemonchois regarde tout ça du coin de l’œil, son Prince de Bretagne étant toujours en chantier. Objectif commun : le Rhum !

Il avait annoncé qu’il commencerait la saison piano. «Le bateau sort de son chantier hivernal, on va reprendre nos marques tranquillement lors du Grand Prix Douarnenez». Ben voyons. Franck-Yves Escoffier, l’infatigable animateur, promoteur – et vainqueur !– de la classe des Multis 50, n’a pu bien longtemps tenir sa promesse. Le skipper de Crêpes Whaou 3 est vite passé en mode allegro, puis fortissimo : «C’est plus fort que moi, quand il y a des bateaux à côté de moi, je ne trouve pas la pédale de frein !»

Résultat : fin avril, lors du Défi Nautic, série de runs de vitesse pure sur trois milles en baie de Douarnenez, son plan VP-LP a fait fumer la partition et mené son monde à la baguette : 26,34 nœuds, soit la meilleure performance du cru 2010, loin devant les planches, les kites – et plus d’un nœud de mieux qu’Actual, Multi 50 sur plan Verdier mené par Yves Le Blévec.
Toujours ça de pris au début d’une saison 2010 évidemment marquée, dominée, couronnée par la Route du Rhum, le 31 octobre prochain. N’importe quel signe, même léger, de domination – technique, tactique, psychologique – est toujours bon à prendre !
Et d’ailleurs… Yves Le Blévec ne s’est pas privé de lui rendre la pareille. Toujours à Douarnenez, mais lors du Grand Prix Guyader cette fois, le skipper d’Actualdont le bateau était aussi fraîchement remis à l’eau – a enlevé les deux manches courues devant Crêpes Whaou 3. Et ne privait pas d’enfoncer le clou – avec le sourire – à l’arrivée de la première régate : «C’est vraiment chouette ! Nous sommes partis en tête et nous n’avons pas cessé de creuser l’écart ! On arrive loin devant Crêpes Whaou !» La phrase n’est pas innocente : Escoffier et ses bateaux dominent les trimarans de 50 pieds depuis si longtemps qu’une victoire contre eux prend toute sa saveur. D’autant que la confrontation tant attendue, lors de la Transat Jacques Vabre 2009, a tourné court, Actual chavirant quelques heures après le départ.
 
C’est vrai, à Douarnenez, Le Blévec était bien entouré avec, entre autres, Jean-Batiste Le Vaillant, maître-voilier plus que réputé en charge de la garde-robe du trimaran, Jean-Baptiste Epron, designer chic et équipier de choc, Hervé Penfornis, collaborateur de Guillaume Verdier, l’architecte du bateau… En solitaire, nul doute que le vécu de Franck-Yves sera plus étoffé. Mais…

Mais à Saint-Malo, fin octobre, il lui faudra de toute façon compter aussi avec un autre client, spécialiste du multicoque, grand amateur de solitaire – et impressionnant vainqueur de la dernière Route du Rhum en 60 pieds ORMA sur Gitana 11 : Lionel Lemonchois. Lequel, pour l’instant, considère ces débats avec intérêt, mais de loin, son Multi 50 Prince de Bretagne sur plan Irens-Cabaret étant toujours en réparation chez Marsaudon, à Lorient, suite à la casse d’un de ses bras avant même le départ de la Transat Jacques Vabre, fin 2009, aux mains d’Hervé Cléris..
Tout ce petit monde devrait pouvoir à nouveau étalonner ses vitesses et ses capacités lors du Tour de Belle-Ile pour Actual (départ aujourd’hui même, samedi 8 mai). Puis lors de la nouvelle course Vendée/Saint-Pétersbourg, le 16 mai prochain.

Quoi qu’il en soit, ces premières passes d’arme sont d’autant plus instructives que Franck-Yves Escoffier et Yves Le Blévec se connaissent bien – et s’apprécient. Ils ont même déjà couru ensemble. Mieux : gagné ensemble. C’était la Transat Québec/Saint-Malo 2008, sur Crêpes Whaou 2. Alors, à qui la belle ?