Accueil Bateau  Class40

Un tour du monde plus accessible, y compris aux amateurs, c’est celui des Class40, en double et avec escales.

À ce jour, 18 équipages représentant 12 nationalités sont inscrits pour le Globe40, attirés par ce challenge sportif relevé (30 000 milles…)

et le voyage entre Tanger, le Cap-Vert, l’Ile Maurice, Auckland, Papeete, Ushuaia, Recife, La Grenade, Lisbonne… Kito de Pavant et Guillermo Altadill seront de la partie.

Les organisateurs de la Globe40 espèrent réunir une vingtaine de Class40 au départ de Tanger. | JEAN-MARIE LIOT / NCR 2020

Olivier BOURBON. Publié le 09/10/2020 à 08h28

Les contours de la Globe40 se dessinent. Sur le papier, l’événement est ambitieux puisqu’il se veut à la fois sportivement relevé, exigeant, ouvert à des profils variés et (relativement) accessible financièrement.

En somme, il s’agit de permettre à des amateurs très éclairés et des professionnels de courir autour du monde, sans engager des moyens financiers aussi colossaux que pour le Vendée Globe ou The Ocean Race. Voilà pour le concept général.

Le parcours de la Globe40 promet un match intense, et un joli voyage. | GLOBE40

Huit étapes et neuf mois de navigation : un parcours qu’il faudra peut-être adapter…

Concernant le parcours, les organisateurs ont fait en sorte de proposer un tracé attractif. Si tout se passe bien, le départ de la première étape sera donné de Tanger le 27 juin 2021, et les duos feront route vers le Cap-Vert.

La course les mènera ensuite vers l’Ile Maurice, Auckland, Papeete, Ushuaia, Recife, La Grenade et Lisbonne, où sera jugée la grande arrivée, après neuf mois de course autour du monde, et plus de 30 000 milles parcourus.

Compte tenu du contexte sanitaire actuel, et des restrictions de déplacements engendrées, l’organisation se tient prête à des adaptations. « Nous sommes bien conscients que la situation est loin d’être facile », explique Manfred Ramspacher, gérant de Sirius Events, organisateur de l’événement.

« Nous aurions pu imaginer un report mais nous choisissons de manière déterminée de maintenir la Globe40 aux dates prévues. La plupart des étapes sont dans un an au moins, et un an et demi pour la fin du parcours. Par ailleurs, nous gardons la possibilité de changer une étape sans que l’équilibre général du parcours ne soit modifié. »

Top départ le 27 juin 2021 pour huit étapes et plus de 30 000 milles.

12 nationalités représentées

À chaque course, la Class40 réunit des marins aux profils variés et la liste des inscrits à la Globe40 confirme cette tendance d’ouverture sur le monde. On y trouve des Russes, des Japonais, des Australiens, des Autrichiens, des Britanniques, des Néerlandais, des Américains – entre autres.

Au total, 12 nationalités sont déjà représentées parmi les 18 duos candidats à ce jour, et ce chiffre pourrait bien encore augmenter.

Le nombre de projets internationaux est l’un des faits marquants quand on analyse la liste des inscrits. | JEAN-MARIE LIOT / NCR 2020

« Au début du processus d’inscription, il y a eu une phase disons ‘ romantique’ où les marins intéressés étaient avant tout attirés par l’aventure humaine. Mais plus le temps passe, plus les profils se durcissent avec des professionnels mais aussi des amateurs très expérimentés ou alors très déterminés, ce qui est normal compte tenu du côté engageant de cette course », note Manfred Ramspacher.

Selon l’Avis de Course, il faut qu’au 31 décembre, au moins 15 équipages aient validé de manière ferme et définitive leurs inscriptions pour que le départ puisse être donné. Au-delà de ce chiffre l’organisation vise une vingtaine de participants au départ de Tanger. À noter que les équipages peuvent changer un des deux skippers à chaque étape.

Kito de Pavant et Guillermo Altadill en « guest-stars »

Parmi les derniers inscrits à la Globe40, on trouve un marin français très expérimenté, qui a notamment participé trois fois au Vendée Globe : Kito de Pavant. Depuis plusieurs années, Kito enquille les milles en Class40 et il souhaite s’engager dans une nouvelle aventure au long cours avec comme co-skipper Gwen Gbick.

« Enfin un tour du monde qui s’arrête quelque part ! », se réjouit Kito. « Je connais déjà l’ensemble des étapes mais j’espère avoir simplement un peu plus le temps que les autres concurrents d’en profiter… »

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter de Voiles et Voiliers

Enfin un tour du monde qui s’arrête quelque part !

Kito de Pavant est très enthousiaste à l’idée de s’élancer autour du monde à bord de son joli Class40. | HERVÉ GIORSETTI

Moins connu du public français mais très expérimenté lui aussi, l’Espagnol Guillermo Altadill s’est également inscrit. Guillermo a déjà participé à dix courses autour du monde, terminant notamment 2e de la Volvo Ocean Race et de la Barcelona World Race.

Le marin espagnol a aussi pris part à une tentative de Trophée Jules Verne (en 2003) et remporté à deux reprises la prestigieuse Sydney-Hobart. À 58 ans, il a parcouru un nombre de milles colossal. Son co-skipper sera le Portugais Felipe Silva, double Champion d’Europe de Finn.

D’autres marins internationaux très reconnus font partie des inscrits, à l’instar du Néerlandais Ysbrand Endt, skipper du VO65 Team Brunel sur la Volvo Ocean Race.

La Class40 n’est plus la petite classe qui remplit les ports lors des grandes transats… il se passe des choses !

Cet engouement confirme la bonne forme de la Class40. « Ce n’est plus la petite classe qui remplit les ports lors des grandes transats, il se passe des choses ! », souligne Manfred Ramspacher.

De fait, la Class40 semble à un tournant. Encore accessible (financièrement et techniquement) par rapport à d’autres catégories de bateaux de course au large, elle offre des batailles sportives tendues avec souvent des écarts dérisoires à l’arrivée, et donc du suspens.

Dans le contexte économique actuel, il se pourrait bien qu’elle ait une vraie carte à jouer…

Globe40 : Le tour du monde en Class40 l’aventure d’une vie

www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01164585/src/fuskfx/zone/3/showtitle/1/

VOIR AUSSI :
Globe40. Un tour du monde avec escales au départ de Tanger, arrivée neuf mois plus tard à Lisbonne

Class40. Luke Berry : « Les Class40 sont accessibles à tous… ou presque ! »


CLASS40. Valentin Gautier et Simon Koster gagnent la Normandy Channel Race pour… 6 minutes !

CLASS40 TOUR DU MONDE KITO DE PAVANT GUILLERMO ALTADILL COURSE EN DOUBLE