Actualités  –  publiée le 15/06/2020 par Équipe de rédaction Santélog

Bone

Alors que le diabète a un certain nombre de complications bien connues, cette étude met en évidence l'impact de la maladie sur la santé des os avec, en particulier ce risque de fractures ((Visuel AdobeStock_159002280)

Les patients atteints de diabète et les médecins qui les suivent devraient être plus conscients du risque associé de fractures osseuses. Les médecins devraient envisager un traitement pour réduire ce risque, soulignent ces chercheurs qui publient leurs conclusions dans la revue Bone.

Un message de sensibilisation sur ne comorbidité largement ignorée des diabètes de type 1 et 2, pour prévenir ces fractures, non seulement par une surveillance de la densité osseuse mais aussi par des mesures toutes simples de prévention des chutes.

Ce n’est pas la première étude à associer diabète et risque accru de fracture osseuse. On sait que l’hyperglycémie chronique exerce des effets néfastes sur le métabolisme osseux. La formation osseuse est altérée en raison des effets toxiques directs du glucose. Une étude récente a même suggéré l’effet possible des antécédents familiaux de diabète sur la densité minérale osseuse (DMO).

Nous devons sensibiliser patients et médecins pour prévenir ces fractures

Cette nouvelle méta-analyse publiée lors de la Semaine de sensibilisation au diabète, du 8-14 juin 202, rappelle ainsi, que les personnes atteintes de diabète de type 1 et de type 2 sont plus à risque de fractures osseuses : l’analyse de 49 études sélectionnées -dont 42 centrées sur les fractures de la hanche-, constate :

Avec un diabète de type 1,

  • une multiplication par 5 du risque de fracture de la hanche ,
  • une augmentation de 92% du risque de fractures non vertébrales,

Avec un diabète de type 2,

  • un risque de fracture de la hanche accru de 33%,
  • une augmentation de 19% du risque de fractures non vertébrales,
  • globalement, quel que soit le type de diabète, le risque de fracture est plus élevé chez les jeunes,
  • chez les personnes atteintes de diabète de type 2, une antériorité plus élevée du diabète et une utilisation de l’insuline sont également associées à un risque accru.

Alors que le diabète a un certain nombre de complications bien connues, cette étude met en évidence l’impact de la maladie sur la santé des os avec, en particulier ce risque de fractures :

« Le diabète peut entraîner un certain nombre de complications bien connues, notamment des problèmes rénaux, une perte de la vue, des problèmes aux pieds et des neuropathies. Cependant, de nombreux patients et leurs médecins ignorent ce risque de fractures osseuses. Nous devons sensibiliser patients et médecins pour prévenir ces fractures“.

Jusqu’à 20% des personnes âgées victimes de fracture meurent dans l’année qui suit. Beaucoup d’autres ne retrouvent pas complètement leur mobilité et évoluent vers une perte d’autonomie.

« Nous espérons qu’en sensibilisant au risque accru de fracture avec le diabète, les médecins évalueront régulièrement la densité osseuse et la force chez leurs patients ».

Source: Bone August 2020 DOI : 10.1016/j.bone.2020.115457 The risk of hip and non-vertebral fractures in type 1 and type 2 diabetes: A systematic review and meta-analysis update

Plus sur Diabète Blog

Plus sur Rhumato Blog